PROPOS DE SOODHUN ENVERS XLD : « Ce ne sont pas des menaces » selon Etienne Sinatambou

La conférence de presse animée par le porte-parole du gouvernement, Etienne Sinatambou, a porté ce samedi sur trois thèmes : les amendements à la GRA Act, la lutte contre la drogue et les changements à la National Identity Act. Etienne Sinatambou est également revenu sur les propos de Showkutally Soodhun envers Xavier-Luc Duval.
« Ce sont des propos malheureux », a déclaré Etienne Sinatambou, en revenant sur les déclarations du vice-Premier ministre, Showkutally Soodhun, qui avait lancé la semaine dernière à une cérémonie : « Si mo bodyguard ti donn mwa so revolver, mo touy Xavier Duval dan parlman ». Pour le porte-parole du gouvernement, « ce ne sont pas des menaces », mais malgré tout, « Soodhun aurait pu nous faire l’économie de ses propos ». Il poursuit : « J’ai lu le verbatim des propos incriminés, mais je n’ai pas vu la vidéo et je les déplore. Ce ne sont pas des menaces proférées à l’égard de Xavier-Luc Duval. Fason pe analiz sa, pe grosi sa pou anflam dimounn. Je vous assure, en droit, ce ne sont pas des menaces. »
Etienne Sinatambou a déclaré ne pas comprendre la « relation cordiale » qu’avaient Showkutally Soodhun et Xavier-Luc Duval au parlement mardi dernier. « Zot ti pe koze, pe riye dan parlman. Vandredi ki Duval per e dir : “I fear for my security”. C’est un cinéma de mauvais goût. On frise le burlesque. N’est-ce pas un montage pour jouer sur les émotions et les sentiments de la population  ? Parlman anrezistre, al get bann zimaz-la. Duval pe amenn li dan enn domenn ziridik. Less linstitision fer so travay. »

« Bizin tir pouvwar ar MTC ek donn sa GRA »
Concernant les amendements à la GRA Act, Etienne Sinatambou estime que les propos de XLD et de Shakeel Mohamed sont une tentative en vue de faire croire qu’il y a « une politique d’interférence du gouvernement » dans les courses hippiques. Il rappelle que le rapport Parry remonte à des événements d’avant décembre 2014, soit quand Xavier-Luc Duval était ministre des Finances et que la GRA était sous sa férule. « Nou bizin aplodi laksion MTC, tir pouvwar avek MTC e donn sa GRA. Bizin ena enn urgent besoin tir tou responsabilite reglemanter la MTC. »
Au sujet du trafic de drogue, le porte-parole du gouvernement, chiffres à l’appui, indique que rien qu’en juillet, des drogues valant presque Rs 3 milliards ont été saisies. « Cela démontre clairement que quand le gouvernement dit mener une lutte sans pitié envers les trafiquants de drogue, il “walk the talk”. Cela s’applique pour tout le monde, ni proches familles ni étrangers ne seront épargnés ».
En ce qui concerne la carte biométrique, le ministre a laissé entendre que « si ou pretann ki Premye minis fer exakteman saki Ramgoolam fer, c’est la plus grande insulte ». S’agissant de la nouvelle clause de loi sur l’empreinte digitale, il souligne que « fingerprints shall be erased after the issue of an identity card ». Et de poursuivre : « Les card readers ne pourront pas conserver les données biométriques, mais uniquement les lire pour prouver que vous êtes bien le détenteur de la carte ». Pour lui, il est clair que « le gouvernement a gagné haut la main son match contre l’opposition. »