La conférence de presse animée par le porte-parole du gouvernement, Etienne Sinatambou, a porté ce samedi sur trois thèmes : les amendements à la GRA Act, la lutte contre la drogue et les changements à la National Identity Act. Etienne Sinatambou est également revenu sur les propos de Showkutally Soodhun envers Xavier-Luc Duval.
« Ce sont des propos malheureux », a déclaré Etienne Sinatambou, en revenant sur les déclarations du vice-Premier ministre, Showkutally Soodhun, qui avait lancé la semaine dernière à une cérémonie : « Si mo bodyguard ti donn mwa so revolver, mo touy Xavier Duval dan parlman ». Pour le porte-parole du gouvernement, « ce ne sont pas des menaces », mais malgré tout, « Soodhun aurait pu nous faire l’économie de ses propos ». Il poursuit : « J’ai lu le verbatim des propos incriminés, mais je n’ai pas vu la vidéo et je les déplore. Ce ne sont pas des menaces proférées à l’égard de Xavier-Luc Duval. Fason pe analiz sa, pe grosi sa pou anflam dimounn. Je vous assure, en droit, ce ne sont pas des menaces. »
Etienne Sinatambou a déclaré ne pas comprendre la « relation cordiale » qu’avaient Showkutally Soodhun et Xavier-Luc Duval au parlement mardi dernier. « Zot ti pe koze, pe riye dan parlman. Vandredi ki Duval per e dir : “I fear for my security”. C’est un cinéma de mauvais goût. On frise le burlesque. N’est-ce pas un montage pour jouer sur les émotions et les sentiments de la population? ? Parlman anrezistre, al get bann zimaz-la. Duval pe amenn li dan enn domenn ziridik. Less linstitision fer so travay. »