PTR : L’exécutif rouge ratifie la candidature d’Arvin Boolell

Le comité exécutif du PTr a ratifié hier la candidature d’Arvin Boolell à l’élection partielle prévue le 17 décembre dans la circonscription Belle-Rose/Quatre-Bornes.
Selon le leader du PTr, Navin Ramgoolam, cette procédure est un exercice normal au sein du PTr. La candidature d’Arvin Boolell a été approuvée à l’unanimité dans les autres instances, mais il fallait la ratification du comité exécutif pour lui permettre d’utiliser le symbole de ce parti, la clef, ainsi que la couleur rouge.
Le leader du PTr a profité de l’occasion pour dénoncer certaines pratiques qu’il attribue à des adversaires politiques. En effet, Arvin Boolell s’est plaint que certaines personnes utilisent son nom pour aller proférer des menaces contre d’autres.
Navin Ramgoolam a, d’autre part, constaté que le PTr est la cible principale des autres partis. Il a aussi attiré l’attention sur les dépenses effectuées par les autres partis, notamment le PMSD et le Reform Party qui déploient, selon lui, des grands moyens. Interrogé sur le financement du PTr, il a expliqué qu’il est à la recherche de sponsors. Pour le moment, les dirigeants du parti puisent de leurs propres fonds.
Concernant les chances du candidat Arvin Boolell, il estime qu’une élection n’est jamais gagnée d’avance « d’autant que tous les partis de l’opposition font bloc contre le PTr ».
Par ailleurs, la motion de blame de Shakeel Mohamed a été évoquée au comité exécutif.