PTR—Navin Ramgoolam se repositionne sur l’orbite politique

« Je ne peux pas permettre qu’on fasse le jeu de Jugnauth consistant à “finir” le PTr », lance l’ancien Premier ministre
Navin Ramgoolam s’adressait à la presse après la réunion de l’exécutif de son parti. Il reconnait avoir fait confiance à des personnes qui ne le méritaient pas dont Rakesh Gooljaury, Iqbal Mallam-Hasham, Mahen Gowressoo et Nandanee Soornack

Le leader du PTr, Navin Ramgoolam, s’est repositionné sur l’orbite politique hier après-midi en faisant un retour surprise à la réunion de l’exécutif du parti au square Guy Rozemont. « J’ai décidé de revenir par passion pour mon pays, pour mon parti. L’unité de mon parti est importante. Je ne peux pas permettre qu’on fasse le jeu de Jugnauth consistant à “finir” le PTr », a-t-il lancé lors d’un point de presse. La réunion d’hier a été marquée par le walk-out d’Arvin Boolell « au nom de la dignité ». Il a du coup abandonné sa fonction de porte-parole et a décidé de prendre un peu de recul.
Si la présence de Navin Ramgoolam à la réunion de l’exécutif d’hier a pris par surprise beaucoup de dirigeants de ce parti, dont Arvin Boolell et Shakeel Mohamed, elle était à l’évidence connue d’un petit groupe, ayant bien préparé son coup. Plusieurs agents connus du PTr à Triolet étaient présents dans les environs du bureau du parti. L’arrivée d’Arvin Boolell a été accueillie par un petit groupe hostile, entré dans la salle en scandant des slogans à l’encontre de l’ancien porte-parole et proférant des insultes et des menaces à son encontre. Arvin Boolell a de fait demandé, à un certain moment, au président du PTr, Patrick Assirvaden, de faire appel à la police pour mettre de l’ordre, mais ce dernier aura refusé. À la surprise quasi générale, le leader du PTr a ainsi fait son entrée à 16 h 30. Aussitôt celui-ci arrivé, Arvin Boolell a préféré partir, estimant qu’il aurait dû être informé que Navin Ramgoolam serait présent. « Cela avait l’apparence d’un coup prémédité et bien monté », devait-il confier par la suite. À sa sortie, il devait avoir maille à partir avec un petit groupe d’activistes scandant des slogans pro-Ramgoolam et anti-Boolell. Ce dernier leur a cependant tenu tête en leur lançant : « Mette bien dan zot la tete, narien pas pour fer mwa per. » Il devait toutefois déplorer la présence de bouncers devant la porte du PTr.
Après une réunion de près de deux heures, Navin Ramgoolam s’est adressé à la presse en présence des membres du bureau politique de son parti. « J’avais pris congé des activités politiques, ce qui ne veut pas dire que je ne suis plus leader du parti », devait-il expliquer d’entrée. Il rappelle avoir organisé une première réunion du bureau politique le 19 décembre pour passer en revue la défaite électorale. « J’ai accepté mes erreurs. J’ai assumé mes responsabilités et j’avais soumis ma lettre démission ce même jour. Mais ma demande a été rejetée à l’unanimité. » À la deuxième réunion du bureau politique, en janvier, l’organisation d’un congrès du PTr avait été évoquée. « J’avais souhaité organiser notre congrès annuel le plus vite possible parce qu’il fallait faire un renouvellement des instances. Une date avait été proposée. Cependant, certains avaient demandé un peu plus de temps. » Et de rappeler que le PTr n’en était pas à sa première défaite électorale. « En 1982, le PTr avait perdu les élections. Même SSR n’avait pas été élu. Cependant, il était resté leader et Marie France Roussety avait été nommée leader du groupe parlementaire. C’est pourquoi la nomination de Shakeel Mohamed comme leader du groupe parlementaire n’a rien de nouveau. C’est lui qui a le plus d’expérience », a-t-il lancé.
Navin Ramgoolam a dit avoir voulu prendre congé des activités politiques « en raison des affaires » et du fait qu’il lui fallait se défendre. « J’ai souhaité qu’il y ait une direction collégiale avec Arvin Boolell comme porte-parole et Shakeel Mohamed comme leader du groupe parlementaire. » Selon Navin Ramgoolam, ses avocats avaient souhaité qu’il ne prenne pas la parole. Et d’affirmer ne pas accepter de « vendetta politique ».
« Certains sont devenus agents de police et ont fini de me juger et de me condamner avant même que l’affaire ne passe en cour. Si j’avais fait quelque chose qu’il ne fallait pas, je serais resté tranquille. Or jamais, dans ma vie, je n’ai pris une commission ou un “bribe” de quelqu’un. Tous les partis politiques ont une contribution financière. De plus, je ne peux pas permettre des attaques contre ma réputation. On dirait que je dois me cacher », a-t-il poursuivi. « Après avoir discuté avec mon épouse Veena, j’avais pris la décision de passer le leadership à quelqu’un d’autre, car il y a une vie après la politique. ». Concernant la « vendetta politique » dont il dit faire l’objet, il estime que « kouma ene fini, lote koumanse ». Le dernier cas en date, selon lui, concerne la signature d’un document de non-citizen property. « J’apprends que je serais arrêté à nouveau. » Il estime cependant n’avoir « rien commis d’illégal » avant de demander au ministre Roshi Bhadain « d’aller lire la loi ». Ainsi, pour lui, « aujourd’hui, ce n’est pas sir Anerood Jugnauth qui est Premier ministre, c’est Roshi Badhain ».
Poursuivant, Navin Ramgoolam a admis « ne pas être un saint ». Il explique : « J’accepte mes erreurs. J’ai fait confiance à des gens qui ne le méritaient pas. » Invité à préciser sa pensée, il devait citer les noms d’Iqbal Mallam-Hassam et Mahen Gowressoo. « Nandanee Soornack était-elle également une erreur ? », lui a demandé un membre de la presse. « Oui ! », a-t-il simplement répondu sous les applaudissements des agents présents, avant d’affirmer que le retour au pays de cette dernière relève toutefois de la police.
Navin Ramgoolam a rejeté énergiquement l’idée qu’il aurait pu être responsable de la mort d’Anand Kumar Ramdhony en prison, rappelant qu’il y a eu une enquête judiciaire et une enquête de la Commission des droits de l’homme à ce sujet ainsi qu’un rapport du Dr Gungadeen. Selon lui, une enquête a été ouverte sans qu’il y ait de plainte, tout en observant que le principal témoin dans cette affaire « est celui qui a accepté avoir menti » dans un affidavit.
« J’ai décidé de ne pas faire ce qu’ils veulent que je fasse. Je ne ferai pas le jeu de Jugnauth », a-t-il dit. Il a rappelé à cette occasion que sir Anerood Jugnauth a, lors de son meeting du 1er mai, estimé que « Navin Ramgoolam doit partir et laisser la place à Arvin Boolell », faisant l’ancien Premier ministre se demander : « Est-ce le MSM qui doit choisir le leader du PTr ? » Et de féliciter dans le même souffle le président du Bar Council, Me Antoine Domingue, d’avoir affirmé que le pays s’acheminait « vers une dictature ».
Concernant l’affaire BAI, Navin Ramgoolam a estimé n’avoir pas à défendre Dawood Rawat. « C’est mon gouvernement qui a voté la loi limitant à 10 % les investissements dans des related companies en 2007. Dawood Rawat avait objecté, mais je lui ai fait comprendre que les intérêts du pays passent avant les intérêts personnels », a expliqué l’ex-Premier ministre. Selon lui, l’affaire BAI « est une manigance », ajoutant qu’il n’y a pas eu dans ce cas de Ponzi Scheme.
Il a finalement affirmé avoir décidé d’interrompre son congé politique « par passion pour mon pays et pour mon parti ». Il poursuit : « Je ne permettrai pas qu’on fasse le jeu du MSM consistant à “finir” le PTr. » Ce faisant, il a annoncé que son parti sera représenté dans tous les Wards des cinq villes lors des prochaines municipales. Quant à la liste de candidats, elle sera prête bientôt, dit-il. Il a de plus annoncé que le congrès annuel du PTr aura lieu le 20 septembre et que, bien que son mandat de leader dure jusqu’en 2017, il compte bien remettre son leadership sur la table.
Interrogé par la presse, il a affirmé avoir mis fin à son congé « par obligation ». Il estime en effet qu’il est n‘est « pas juste » de dire que de pleins pouvoirs avaient été accordés à Arvin Boolell pour dresser la liste des candidats. Le pouvoir avait, selon lui, été donné à la direction collégiale, terminant qu’en tant que leader, il aurait donc eu un droit de regard.



ARVIN BOOLELL : « Pas de “trade off” sur la dignité »
Interrogé sur la raison pour laquelle il n’avait pas assisté à la réunion de l’exécutif de son parti, Arvin Boolell affirme qu’il « ne peut pas y avoir de “trade off” sur la dignité ». Affirmant avoir toujours opté pour « le dialogue et les consultations », il estime qu’il n’est pas possible pour le parti « de prendre des décisions dont les ficelles sont tirées par Navin Ramgoolam ». Il reprend : « J’ai donc décidé de prendre un temps de réflexion et de me retirer en tant que porte-parole. » Il rappelle malgré tout son intention de soutenir les candidats du PTr aux prochaines municipales, estimant en outre que Navin Ramgoolam devait maintenant prendre pleinement le leadership du parti pour le diriger durant toute la campagne.



SHAKEEL MOHAMED : « Pour l’unité et la reconstruction du parti »
Shakeel Mohamed, qui n’a pas participé à la conférence de presse du PTr en raison de ses engagements personnels, estime que Navin Ramgoolam « a le droit de participer à l’exécutif quand il le veut ». Selon lui, « l’heure est l’unité et à la reconstruction » du parti. « Après ce qui s’est passé hier, je souhaite qu’il n’y ait plus de division et que Arvin Boolell reprenne sa place au sein du parti […] Il faut reconnaître qu’il y a des gens qui ne peuvent vivre sans Ramgoolam. Et ce sont eux qui créent la division. »

Commentaires

A calculated psychopathic criminal operating in the heart of a government

he sure has accomplishes

Alala Le Retour de Zorro ou de Zéro au choix!

“Je ne peux pas permettre qu’on fasse le jeu de Jugnauth consistant à “finir” le PTr”!

Moi mo repone a sa, qui si ou Gouvernement ti vraiment a la hauteur, l’electorat pas ti ena aucaine “l’intérêt a changer une equipe compétente et de-facto gagnante - pour l’Ile Maurice” l’année dernière!

Laisse nou assume ene moment qui c’est qui ou pe dire li vrai nou bizoin pose nou la question si c’est par l’action du Saint Esprit qui Sir Aneerood Jugnauth a la tete de ene Nouvo Gouvernement l’Alliance Lepep au pouvoir azordi et en meme temps qui ou Parti – locomotive Ancien Gouvernement qui ti en place avant elections generales – fine retrouve li, avec zis 3 depités elus, quasiment dans Karocane? La reponse c’est qui l’electorat, lepep admirable de l’ile Maurice, fine plebiscite l’Alliance Lepep, avec ene majorité écrasante, par ene vote sanction, parski ou et ou Gouvernement par zottes mauvaises gestion et vision pou le pays ti pe amene li dans précipice. Eski li ti “Par Passion Pour Mon Parti et Mon Pays!”

Ene Gouvernement inclus l'Opposition zottes payer des deniers publiques pou travail pas pou ferme ene Parlement pendant presque ene an pou zottes Koze Kozé! Tous parlementaires zottes bizoin travail couma tous dimounes pou merite zottes salaires à la fin du mois - sa li presque ene Axiome! Par contre zottes, l’Année dernière, zottes fine prend lapaye sans qui zottes travail! Eski li ti “Par Passion Pour Mon Pays!” Rane la monnaie lepep!

Ene Leader ene parti politique qui Premier Ministre ene pays c.a.d Capitaine dans ene Gouvernement li ena tout bannes leviers dans so la main pou li gouverner couma bizoin pou developpe so pays, resoudre bannes problemes et planifié l'avenir (Gouverner c'est prévoir!) comme ene papa qui content so bannes zenfants. Ene Leader ene parti politique qui ene patriot et ena a coeur l'interet de so pays et so bannes habitants li bizoin pas faire erreurs ou “Trial & Error” et choisir et amene ene l'equipe de "Performers" qui capave aide li "deliver the goods and bring Good Results!" et li na pas gagne droit amene ene l'equipe pieds bananes et majakaro qui par exemple pou mentione zis sa depense gros (l'argent publique!) pou faire ene La Route Terre Rouge - Verdun avec bannes gros crevasses ladans avant meme coumence servi li! Eski li ti “Par Passion Pour Mon Pays!” Rane la monnaie lepep!

Qui contribution Sir Aneerood enan dans sa qualite mauvais travail la (delivery of unfortunately Bad Results!!!) mo dimane ou? Meme si Sir Aneerodd ti continuer assize Réduit et mange pistache guette cinema c'est ou meme qui fine amene ou parti "PTr" dans trou! C'est bien ou meme qui en tant qui Leader qui fine coumence sa operation démolition ou propre parti la depuis 2005 et meme avant avec ou mauvaise gestion et manque de sagesse et vision pou nou pays! Eski li ti “Par Passion Pour Mon Parti et Mon Pays!”

A la qui ou aussi ou fine attaquer par meme virus qui fine attaque Paulo qui li aussi fine enclenche ene l'operation démolition so propre parti l'année dernière avec so banne mariage carpe ar lapin!! Mo pe coumence croire qui ena ene mauvais labrize qui souffler du cote River Walk; peut-etre ene di vent qui pe souffler depi Brown Sequard!

Navin ou pe insilter encore ene fois l’intelligence de l’electorat quand ou pe persister croire, couma avant dernières elections generales, qui sa lepep admirable la ene lepep couillon et qui ou pou capave, après sa quantités exemples de scandales et malversations énormes qui lepep fine temoin ces derniers 5 mois la, revini comme Premier Ministre sa pays la! Ou fine accepter ou fine faire erreurs – bien bon et nou Mauriciens et Mauriciennes nou pas ou Bureau Politique qui pou dire ou rester après qui ou fine soumette ou démission! Apres tout nou ti fini donne ou ou feuille de route c.a.d ene aller simple London par la manière qui nou fine voter lors des dernières elections generales!Nou nou bizoin assure nou parski nou content nou Pays et nou Zenfants et en tant qui citoyens/parents responsables qui nou pas donne ou aucaine l’occasion fine faire bannes erreurs encore ici! Mo dimane ou alle London et "don't come back no more!"Aller papa et laisse nou respirer avec Nouvo Gouvernement l’Alliance Lepep!

Some privileged people are by their birth right entitled to RAPE, STEAL and PLUNDER to their hearts’ content. How can lay people be fooled to accept this? Simple: substitute a serious CRIMINAL matter (Money Laundering) with past CIVIL disputes (pertinent to Land Purchases) by making reference to anecdotal quotes from well known Opposition supporters. How to confuse the REAL current situation? Simple: describe Police action in their hunt for incriminating evidence in relation to the initial CRIMINAL matter, as a breach of Client/Lawyer confidentiality. This is done by distorting the TRUE interpretation of the Client/Lawyer Confidentiality principle to lead lay people to believe that the ex PM’s arrest was nothing but a “Political Vendetta”. How can lay people possibly be knowledgeable of the exact definition of Client/Lawyer Confidentiality principle when they are not lawyers? The underlying purpose for the whole masquerade is to make OBSOLETE the powers vested by the Constitution of Mauritius in the Police Force to stop CORRUPTION. Evidently, this is the surest way to defuse the forthcoming court proceedings in November. Take heed – if the Opposition does not take a grip on itself, Mauritius is sure to head towards absolute ANARCHY. Remember the sad fate of Anwar Sadat?

Ni Ar Ni Na vin, pou bisin pou Ptr. revine au pouvoir nec ene seul vrai leader travailliste qui pou capave sap sa parti travailliste ce SSR limeme qui bizin pou refaire parti travailliste.
MALSANCE ZOT INE COL LI LOR BIE Rs 1000.
Bizin guette ( Assirvaden Traitere)figure longanist.

“Je ne peux pas permettre qu’on fasse le jeu de Jugnauth consistant à “finir” le PTr”!

Moi mo repone a sa, qui si ou Gouvernement ti vraiment a la hauteur, l’electorat pas ti ena aucaine “l’intérêt a changer une equipe compétente et de-facto gagnante - pour l’Ile Maurice” l’année dernière!

Laisse nou assume ene moment qui c’est qui ou pe dire li vrai: nou bizoin pose nou la question si c’est par l’action du Saint Esprit qui Sir Aneerood Jugnauth a la tete de ene Nouvo Gouvernement l’Alliance Lepep au pouvoir azordi et en meme temps qui ou Parti – locomotive Ancien Gouvernement qui ti en place avant elections generales l'année dernière – fine retrouve li, avec zis 3 depités elus, quasiment dans Karocane? La reponse c’est qui l’electorat, lepep admirable de l’ile Maurice, fine plebiscite l’Alliance Lepep, avec ene majorité écrasante, par ene vote sanction, parski ou et ou Gouvernement par zottes mauvaises gestion et vision pou le pays ti pe amene li dans précipice.Eski li ti “Par Passion Pour Mon Parti Et Mon Pays!”

Ene Gouvernement inclus l'Opposition zottes payer des deniers publiques pou travail pas pou ferme ene Parlement pendant presque ene an pou zottes Koze Kozé! Tous parlementaires zottes bizoin travail couma tous dimounes pou merite zottes salaires à la fin du mois - sa li presque ene Axiome! Par contre zottes, l’Annee derniere, zottes fine prend lapaye sans qui zottes travail! Eski li ti “Par Passion Pour Mon Pays!” Rane la monnaie lepep!

Ene Leader ene parti politique qui Premier Ministre ene pays c.a.d Capitaine dans ene Gouvernement li ena tout bannes leviers dans so la main pou li gouverner couma bizoin pou developpe so pays, resoudre bannes problemes et planifié l'avenir (Gouverner c'est prévoir!) comme ene papa qui content so bannes zenfants. Ene Leader ene parti politique qui ene patriot et ena a coeur l'interet de so pays et so bannes habitants li bizoin pas faire erreurs ou “Trial & Error” et choisir et amene ene l'equipe de "Performers" qui capave aide li "deliver the goods and bring Good Results!" et li na pas gagne droit amene ene l'equipe pieds bananes et majakaro qui par exemple pou mentione zis sa depense gros (l'argent publique!) pou faire ene La Route Terre Rouge - Verdun avec bannes gros crevasses ladans avant meme coumence servi li! Eski li ti “Par Passion Pour Mon Pays!” Rane la monnaie lepep!

Qui contribution Sir Aneerood enan dans sa qualite mauvais travail la (delivery of unfortunately Bad Results!!!) mo dimane ou? Meme si Sir Aneerood ti continuer assize Réduit et mange pistache guette cinema c'est ou meme qui fine amene ou parti "PTr" dans trou! C'est bien ou meme qui en tant qui Leader qui fine coumence sa operation démolition ou propre parti la depuis 2005 et meme avant avec ou mauvaise gestion et manque de sagesse et vision pou nou pays! Eski li ti “Par Passion Pour Mon Parti et Mon Pays!”

A la qui ou aussi ou fine attaquer par meme virus qui fine attaque Paulo qui li aussi fine enclenche ene l'operation démolition so propre parti l'année dernière avec so banne mariage carpe ar lapin! Mo pe coumence croire qui ena ene mauvais labrize qui souffler du cote River Walk; peut-etre ene divent qui pe souffler depi Brown Sequard!

Navin ou pe insilter encore ene fois l’intelligence de l’electorat quand ou pe persister croire, couma avant dernières elections generales, qui sa lepep admirable la ene lepep couillon et qui ou pou capave, après sa quantités exemples de scandales et malversations énormes qui lepep fine temoin ces derniers 5 mois la, revini comme Premier Ministre sa pays la! Ou fine accepter ou fine faire erreurs – bien bon et nou Mauriciens et Mauriciennes nou pas ou Bureau Politique qui pou dire ou rester après qui ou fine soumette ou démission! Nou nou bizoin assure nou parski nou content nou Pays et nou Zenfants et en tant qui citoyens/parents responsables pas donne ou aucaine l’occasion fine faire bannes erreurs encore ici! Nou nou fine fini donne ou ou feuille de route lors des dernières elections generales: ene aller simple London (ou ailleurs!??)! Mo dimane ou alle London et "don't come back no more!"Aller papa et laisse nou respirer avec Nouvo Gouvernement l’Alliance Lepep!

This creature of habits arrived to the “commite execitif” unannounced (gate crashing), flanked by his group of abusive, vile narrow minded thugs “tapeur” - possibly idle characters well known and convicted criminals of the island that are part and parcel of NcR brand and his genetic make up - well watered an fed with unlawful money and other comfort like vehicles and petrol.

What a manipulative, calculated, opportunistic, psychopathic move? - Clearly a weak and desperate attempt, to get his fainted (sympathy cry) message across.
The Ptr. Now falling apart by the minute with the disaffected honourable strong figure ,drip, drip, resigning,not much of the party left except his NcR violent mindless thugs that

There won’t be much of labour left soon

OMG when will we stop hearing about this scumbag! Is he not ashamed of himself! Does he believe that the nation will support him. He should resign and give way to others to try to bring up Labour party

Lequipe voleur, criminal, ek taper, pe faire vision . Avec garanti ene chaise aussi to pas pou gagne

c ramgoolam qui a fini le parti travailliste et non les jugnauths.ramgoolam,regarde toi dans un miroir et tu sauras qui tu es en realite.nous le peuple pas imbecile.tu n,es qu,umn menteur,un imposteur,qui pataugent dans le mensonge,leave n go