PTR:"Nous sommes prêts pour les municipales"

Commentant l'affaire Boskalis, Nita Deerpalsing a rappelé que la lutte contre la corruption est l'affaire de tous

Si les prochaines municipales ont été à l'agenda du parti, lors de sa rencontre avec la presse, celui-ci n'a donné aucune indication quant à la fameuse date de ces élections. Cela fait deux ans maintenant que celles-ci se font attendre. En marge de la New Local Government Act, le Parti Travailliste, dit Patrick Assirvaden, a rencontré la Commission Electorale avec laquelle il a eu "une session de travail positive et enrichissante." La nouvelle loi, selon lui, est "une loi révolutionnaire pour la démocratie." Et comme pour lancer un message à ses adversaires de l'opposition, le PTr se dit "prêt à aller aux municipales à n'importe quel moment". Dans cette optique, le PTr n'épargne aucun effort sur le terrain où il est présent. "Nou konn nou lafors", dit Patrick Assirvaden qui co-animait la conférence de presse avec sa collègue Nita Deerpalsing. De plus, selon lui, la crédibilité du PM et leader du Parti, Navin Ramgoolam, auprès des institutions internationales et sur le plan local renforce l'optimisme des rouges. Et la révision à la hausse de la note de Maurice par  Moody's ne peut que confirmer la bonne gestion économique du pays par le gouvernement. La démarche de Moody's est une reconnaissance internationale, dit-il, de la capacité du pays à résister à la crise économique mondiale. Pour Patrick Assirvaden, les réformes entreprises par le gouvernement, depuis 2005 rapportent leurs fruits. Même "si tout n'est pas rose", il assure que l'économie reste la priorité du gouvernement. Et en parlant de réforme, le PTr salue les amendements apportés à la Legal Aid Act, rendant l'assistance légale accessible aux plus démunis économiquement. Patrick Assirvaden a salué également l'intervention du MMM à ce sujet. Et note que "le MMM a abondé dans notre sens", avant d'observer que "depuis quelque temps, les lois que nous apportons font consensus auprès du MMM!" Et d'égratigner au passage ceux qui ont "interrompu leur pèlerinage et ki pe rod rol pou kapav egziste."
Pour sa part, Nita Deerpalsing a relevé les premiers résultats positifs, qu'elle a qualifié de "bonne nouvelle", délivrés par la nouvelle Equal Opportunities Commission, suite à une plainte logée pour discrimination dans le secteur du travail. La commission, a-t-elle dit, est la preuve que le pays avance vers la modernité. Revenant sur l'affaire Boskalis, suite à la question parlementaire du leader de l'opposition, Paul Bérenger, Nita Deerpalsing a rappelé qu'il ne faudrait pas faire de procès d'intention. La lutte contre la fraude et la corruption est un devoir collectif. Seules les brebis galeuses sont visées. Elle s'est aussi demandé "s'il y avait des enquêtes dans le port dans les années 80?" Et de commenter: "Le leader de l'opposition sait qui sont ceux qui ont institutionnalisé la corruption dans le pays. C'est lui qui a parlé du bâtiment de la honte!"

Commentaires

Don't worry you'll get your ass kicked!

ok, mr tight lips, now i see, all the time you wrer waiting for for mr sunil, dwarkasingh, to come cause he is bringing a mass of people to vote you. and of course you were waiting for mr nazeer to be arrested, from port louis. i know you would find it strange but after a long thought, this is what i realised , the labour party do, wait for crisis to happen , and they are elected, but it only works in banan republik. unfortunately the people here , who were highly superior than other african natiobns have regressed , thanks to NCR and his team.