PIERRE DINAN

Dans son billet du mardi 19 juin (Forum), intitulé : Élite et Travailleurs. Au Service des Puissants ?, Emmanuel Blackburn exprime sa satisfaction par rapport à ma décision de ne pas accepter un nouveau mandat au Monetary Policy Committee (MPC), le motif étant celui de préserver mon indépendance. Je l’en remercie.

Emmanuel Blackburn regrette, toutefois, qu’en raison d’un code de conduite du MPC imposant le devoir de confidentialité à ses membres, j’ai refusé de dévoiler « les véritables raisons de mon départ ».

Mon geste aura donc été vain… Les gestes ne suffisent-ils donc plus ? Faut-il aller jusqu’au voyeurisme ?

Ce n’est pas ma ligne de conduite.