QUARTIER-MILITAIRE : « Si mo ti finans la drog, kifer mo ti pou sezi » a affirmé Pravind Jugnauth 

Intervenant hier aux Social Welfare Games de Quartier-Militaire, Pravind Jugnauth a réitéré sa détermination à combattre les trafiquants de drogue. Il dit mener son combat « contre la mafia », tout en ripostant aux accusations du trafiquant Peroumal Veeren à son égard.
« 34 bananés dans prison, Peroumal Veeren, li le chef mo pe casse so lé reins. Si moi mo ti le plus grand financier de trafic la drogue, mo pas ti pu fer okenn saisie. Ou trouv dimounn fer bizness apres touye so bizness. Mo pe amenn enn combat sans pitié contre les mafias trafiquants. Zot ena enn ramifications, complicité dan la police. Ena certains dans médias ki en communication avec la mafia », a soutenu le Premier ministre. Pour lui, il est clair que les dix ans de règne du PTr/PMSD ont été néfastes pour le pays. « Tout le monde a vu pendant dix ans le règne du PTr/PMSD qui a toléré bann mafia trafiquant. Trafiquant fine amenn la drogue au vu et au su de tous. Zamais l’ancien régime fine institué enn commission d’enquête lor ladrog. Plizier institutions dans pays fine infiltrés par la mafia la drog. Nu ena preuve dans le passé héroïne ti pe rentré, combien zanfan ine mort et famille dans la détresse… Eski zot lé zot bann zanfan exposé à la drogue ».
Pour le PM, « chacun doit prendre ses responsabilités. Moi, je me retrouve dans le camp lepep et je suis là pour prendre la responsabilité de ce peuple, dont je ne suis que le serviteur. Mo pu réussi mo mission, kan mo pu met prop partout ».
Pravind Jugnauth a aussi évoqué les milliards accumulés par les trafiquants. « Pas juste la drogue nu pe saisi mais aussi, dollars, euros, lezot devises étrangères… » Ces accusations, insiste-t-il, ne le ralentiront pas dans sa mission. « Je mettrai de l’ordre à tous les niveaux dans l’éducation, dans le secteur de la santé où il ne devrait plus y avoir de négligence médicale ; avec bann dokter fatigué, ou risqué vine bann victimes. Le Shift System est important. On veut aussi moderniser le transport public. »
Le Premier ministre dit travailler pour que le pays devienne un modèle. « La masse silencieuse connaît ma détermination. Ou bizin ou mem enn l’exemple avant ou dibout ou koze. »
Concernant la réclamation par ses adversaires politiques de la tenue d’élections générales, Pravind Jugnauth soutient : « Zot fin gagné dans le passé élections, mais zot fin gagn baté bœuf. Ena dimounn pe rempli coffre fort, dir où zot ena cash, style, après pe vin donn zot leçon. Mwa, mo pas zist koze, mo suivre seki mo koze. » Face à certains qui veulent faire une grève de la faim pour contester le projet de métro express, il soutient : « Je continuerai sur ce chemin jusqu’à la fin de mon mandat. Fer ou la grèv après ou ava gueté avek Pravind Jugnauth. »
Le PM a salué l’initiative des Social Welfare Games. « Il faut encourager les jeunes à prendre le bon chemin. »
Après le Family Fun Day organisé par le conseil de district de Quartier-Militaire, le Premier ministre s’est rendu au Stade Maryse Justin sur l’invitation de l’Association des District Councils (ADC), où s’est tenu un Family Fun Day pour les conseillers des districts, les employés, les familles et le public en général. C’est la première fois que l’ADC organisait un tel événement, dont Pravind Jugnauth a donné le coup d’envoi. Le PM y a tenu le même discours en réitérant son intention de mener un combat inlassable contre les trafiquants de drogue. « Nous ne pouvons pas laisser la mafia s’enrichir. Mo pu fer zot reservoir sec, zot né plis pu ena moyens. Narien pas pu arête mo détermination si mo gagn support lepep. »
Mahen Jhugroo, ministre des Administrations régionales et des îles éparses, a pour sa part souligné que c’est la première fois qu’une somme de Rs 500 millions sera partagée entre toutes les collectivités locales. « Ancien régime fine scinde 3 conseils des districts, Moka/Flacq, Pamplemousses et Grand-Port/Savane, pas fine créer zot prop quartier général, employés fine bizin ale travay dans toilettes ek dans salles de bains. Mo annonce zot ki zot pu gagn chacun zot propre headquarters. » Il a aussi soutenu que le Metro Express est « un projet historique révolutionnaire. »