Le 6 février 2015, Navin Ramgoolam avait été arrêté. Quatre ans après son arrestation, il fait toujours le va-etvient au tribunal dans le cadre de l’affaire Roches-Noires, alors que le procès dans l’affaire des Rs 220 M saisies à Riverwalk n’a pas encore été prise sur le fond.

A sa sortie du tribunal hier, répondant aux questions de la presse sur ses sentiments après ces quatre ans, le leader du PTr devait déclarer : « Mwa, se kinn pase, inn pase. » Il a invité les journalistes à lire le poème If, de Rudyard Kipling.

Il a évoqué ces quelques lignes : « If you can meet with triumph and disaster and treat those two impostors just the same. And – which is more – you’ll be a man, my son ! »