Le rapport d’autopsie a confirmé que la conseillère municipale de Quatre-Bornes, Alvina Rughooputh, 41 ans, a succombé à un oedème pulmonaire. Les enquêteurs préfèrent néanmoins attendre les analyses toxicologiques avant de se prononcer sur son décès.

La quadragénaire se trouvait à la piscine Le Pavillon lundi soir pour une séance de natation et, alors qu’elle venait de sortir de l’eau, elle ne s’est pas sentie bien avant de s’effondrer peu après. Mandés sur les lieux, les médecins du Samu devaient confirmer son décès.

La police de Quatre-Bornes a questionné des personnes sur place, lesquelles ont déclaré qu’à aucun moment la victime n’avait appelé à l’aide. D’ailleurs, elle est sortie de la piscine sans aucune aide. L’enquête policière se poursuit en vue de faire la lumière sur cette affaire. Les funérailles d’Alvina Rughooputh ont eu lieu mardi après-midi.