La motion de la mairesse de Quatre-Bornes, Soolekha Jepaul-Raddhoa, portant sur la rénovation du Trianon Cremation Ground a été approuvée lors de la séance du conseil du 30 août. Par contre, celle présentée par la conseillère Myrella Sevathiane-Dansant sur l’obligation d’un permis de “Seller of foodstuff and non-foodstuff (mobile) except on public beauches” pour les marchands ambulants opérant dans la ville a été rejetée.

Défendant la motion pour le Trianon Cremation Ground, Soolekha Jepaul-Raddhoa, mairesse de Quatre-Bornes, a fait valoir que depuis son aménagement, il n’y avait pas de rénovation majeure. Selon elle, la route d’accès menant vers le lieu est trop étroite et devrait être élargie. L’endroit, a-t-elle poursuivi, est dépourvu d’un accès approprié pour la sécurité des personnes qui doivent s’y rendre. Les personnes invalides éprouvent, par ailleurs, des difficultés à y accéder. De plus, « il n’y a pas un espace de parking » et les toilettes demandent à être rénovées.

Dans un avis d’interpellation, le conseiller Ramanjooloo a voulu savoir si les « street lightors supervisors and municipal lorry and van drivers are being presently allocated with pre-paid or postpaid or mobile phone allowances ». Selon les informations dont il dispose, certains chauffeurs de la municipalité en bénéficieraient et d’autres pas. Il a demandé que tous soient traités sur un pied d’égalité.

La conseillère, Myrella Sevathiane-Dansant a présenté une motion pour qu’un permis soit octroyé aux marchands ambulants. « Nous sommes conscients que ces marchands ont une famille à leur charge. C’est pourquoi, sur une base humanitaire, nous voulons les encourager à travailler honnêtement et légalement. Nous entendons ces jours derniers des cas de vol parfois avec mort d’homme. Allons-nous encourager la population à être des voleurs, des zougaders ? » Elle souhaitait que le permis soit accordé avec une preuve d’adresse authentique et sur un système de quota, suivant la Local Government Act 2011. « Nous ne voulons pas que Quatre-Bornes soit envahi par des marchands ambulants ». Mais la motion a été rejetée.

Le conseiller Ramanjoola a présenté une motion pour l’organisation d’un téléthon pour soutenir les habitants du Kerala, victime d’inondation. La mairesse a laissé voir qu’au vu de la faible récolte du dernier téléthon organisé à la municipalité, soit Rs 41 335 malgré de grands moyens, il serait mieux que celle-ci fasse un don de Rs 50 000.