À QUATRE-BORNES : Un vote pour Nita Juddoo c’est un vote contre le MSM, a déclaré Bérenger

Les membres du MMM et les militants de la régionale N° 18 ont inauguré le quartier général du parti hier soir, près de la place taxi, à La Louise, Quatre-Bornes. Le leader des mauves, Paul Bérenger, a pour l’occasion insisté sur l’importance « d’envoyer un signal fort pour cette élection partielle », qui servira de tremplin pour les prochaines élections générales, avançant qu’« un vote pou Nita Juddoo c’est un vote contre le MSM avant tout, un vote pour le vrai changement ».
Depuis qu’elle a pris le pouvoir, soutient Paul Bérenger, « l’Alliance Lepep inn fer pir ki gouvernman Ramgoolam ». À quatre jours du Nomination Day, il a parlé de l’enjeu de cette partielle dans la circonscription N° 18 (Belle-Rose/Quatre-Bornes). « Li vrai ki partielle pou gagne enn sel dépité mais bizin servi li pou anvoy enn mesaz for », dit-il, ajoutant qu’« un vote pour Nita Juddoo c’est un vote contre le MSM avant tout ». Il a par ailleurs soutenu que « MSM pe sove, pa pe kapav met kandida ». Il a réitéré le fait que l’élection se jouera entre le MMM et le Parti travailliste mais est d’avis que « la population ne veut pas d’un nouveau règne de Navin Ramgoolam comme Premier ministre. Un vote pour Arvin Boolell c’est un vote pour Navin Ramgoolam ». Paul Bérenger soutient que voter pour Nita Juddoo, c’est voter « pour le vrai changement », qui consiste à « netway tou pourriture, corruption, politique petit copains, petites copines kinn ena, incompétents partout ». Il s’en est pris à Vishnu Lutchmeenaraidoo, « ki ti promet mirak economik et inn met li dehors kouma minis finances, et linn vire CSR en ba lao ».
Nita Juddoo a pour sa part rappelé l’importance de voter, « une occasion pour faire entendre votre voix, pou sanctionne gouvernement. Candidat ou pas, gouvernman bizin ale ». Elle a soutenu que le rôle d’un député est d’agir comme facilitateur et de rendre le gouvernement redevable envers la population, et que le MMM « pena 25 agendas, li ena enn sel agenda, qui est le bien-être de la population ».
Rajesh Bhagwan a lui fait part de « l’angoisse et la colère de la population envers le gouvernement ». Pour lui, « seul Paul Bérenger comme futur Premier ministre et Nita Juddoo comme députée kapav sauve le pays ».
Ajay Gunness, responsable de la campagne au N° 18, s’est lui montré très critique envers le gouvernement et les adversaires du MMM pour cette élection partielle. « Élection partielle pe vinn enn moment opportun, 3 ans après règne l’Alliance Lepep. Si zot pa met candidat, li enn signe ki zot en fin de règne dans enn chemin de non-retour ». Il a soutenu que la candidate du MMM Nita Juddoo « pa tape coup de poing en bas ceinture contrairement à bann adversaires ». Il a demandé aux militants de la circonscription N° 18 de se mobiliser en masse, leur donnant rendez-vous à 9 h 30 samedi matin à St-Jean pour un défilé jusqu’au centre de vote pour le dépôt de candidature de Nita Juddoo.