« La protection des consommateurs ne peut plus dépendre d’un cadre datant des années 70’ », s’indigne Mosadeq Sahebdin, président de la Consumer Advocacy Platform (CAP). En marge du prochain exercice budgétaire, il dit attendre une nouvelle loi de protection pour les consommateurs. « Régler un litige avec un commerçant est devenu un parcours du combattant », note-t-il avant de se prononcer en faveur de la mise en place d’une Consumer Commission indépendante et d’un Consumer Protection Tribunal.
Depuis quand existe la Consumer Advocacy Platform et quel est son rôle ?
La CAP a été lancée le 15 mars 2014 à l’occasion de la Journée mondiale des Droits des consommateurs. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une plateforme pour plaider en faveur des consommateurs. Son engagement principal se situe dans le dialogue avec les décideurs ainsi que le “lobbying” en faveur des consommateurs. Nous nous engageons aussi dans l’éducation des consommateurs afin que ceux-ci soient plus affirmatifs quant à leurs droits, mais aussi pour qu’ils adoptent un comportement responsable. Nos émissions de télé Konsom’ Aksion, en kreol, et Grahak ki Adhikar, en bhojpuri, ont fait bonne impression.