Qui a volé le thon ?

Vous est-il arrivé de préparer un plat, de tourner le dos et, à votre retour, de constater qu’il n’y est plus ? À moi, c’est arrivé pendant le week-end écoulé. J’vous explique ce qui s’est passé. Quelques jours plus tôt, alors que je rangeais des notes, je suis tombée sur une recette de salmis de poisson. Elle m’avait été donnée par une dame de Ste-Croix, lors d’une rencontre où elle m’avait fait découvrir cette préparation. Généralement, le salmis est une sauce qui convient au gibier, au canard… Mais, j’vous assure, le salmis de thon est excellent. J’ai voulu tenter la recette et je n’ai pas voulu aux oignons blancs de m’avoir fait pleurer. Après, rien ne vous empêche de la modifier et d’ajouter du piment, par exemple.
Une fois satisfaite de ma recette, je me suis rendue chez ma voisine pour blablater, ce qui a duré trois bonnes heures et valu quelques tasses de café. Au retour, dans ma cuisine, plus rien dans le plat qui contenait mon salmis de thon. Rien, j’vous dis. Nada ! Que dalle ! Un peu de sauce, des réminiscences de feuilles de caripoulé, et c’était tout. Mais où était donc passé mon poisson ?
Je n’invente rien, je vous raconte la vérité et je ne vais accuser personne à tort. J’y pense… J’crois bien avoir aperçu le chat de la voisine rôder autour de ma cuisine ! Vais-je le séquestrer, le menacer, le faire avouer et faire signer un affidavit ? À voir !

Le thon
Un poisson à la chair délicate

C’est le temps et la méthode de cuisson qui détermineront la texture de votre thon. Rapide à cuir, la chair de ce poisson peut devenir très sèche et peu agréable si la cuisson dure longtemps.
Il existe plusieurs manières de faire cuire le thon. Le plus simple est à la poêle, avec un filet d’huile d’olive. La cuisson d’un steak de thon, c’est-à-dire un large filet, est en revanche plus proche de celle d’un steak de bœuf. Mariné, grillé ou au barbecue, le steak de thon doit être néanmoins accompagné d’une sauce, car à lui seul il peut être bourratif. Avec une croûte de sésame, mi-cuit, en vindaye… optez pour la préparation qui vous convient.


Salmis de thon
Ingrédients
500 g de thon
15 cl de vin rouge
1 grosse pomme d’amour
1 oignon blanc (moyen)
2 gousses d’ail
1 c. à soupe de purée de tomates
1 c. à café de cannelle
1/2 c. à café de girofle
1/2 c. à café de poivre
1 branche de thym
1 branche de persil
5-6 feuilles de caripoulé
Huile
Sel

Préparation
La veille, coupez le poisson en tranches. Hachez finement la pomme d’amour et le persil. Épluchez et coupez l’oignon en lamelles. Épluchez et écrasez les gousses d’ail. Écrasez légèrement les feuilles de caripoulé entre vos doigts pour qu’elles diffusent leur parfum. Dans un saladier, versez le vin rouge. Ajoutez les épices, le thym, l’oignon, le persil haché et la pomme d’amour. Mélangez. Ajoutez une pincée de sel. Frottez les tranches de poisson avec l’ail écrasé et le poivre. Mettez le poisson à mariner dans la préparation. Couvrez et réservez au réfrigérateur.
Sortez le poisson une quinzaine de minutes avant la cuisson. Faites chauffer un filet d’huile dans une sauteuse ou une grande poêle. Faites cuire le poisson pendant trois minutes chaque côté. Retirez et réservez.
Versez la marinade dans la même poêle ou sauteuse. Remuez bien et laissez mijoter jusqu’à ce que les oignons deviennent translucides. Ajoutez la purée de tomates et un peu d’eau. Mélangez. Ajoutez les tranches de poisson. Poursuivez la cuisson, jusqu’à réduction de la sauce. Servez chaud, accompagné de riz blanc et d’achards.