RACHEL ET DAVID CONSTANTIN : La mémoire en héritage

Remettre en lumière un pan de l’histoire artistique de la deuxième partie du 20e siècle et rendre hommage à un artiste qui a marqué toute une génération. C’est l’objectif des enfants de Serge Constantin, Rachel et David, qui ont souhaité honorer sa mémoire avec une “grande fête autour des arts”. Un père dont l’héritage est souvent difficile à porter mais dont l’authenticité et l’inspiration ont forgé le caractère des deux héritiers.
La démarche de Rachel et de David Constantin s’inscrit dans une volonté de reconnaissance de l’artiste. “Il est décédé en 1998. Maurice ne dispose pas d’espace national pour conserver la mémoire des artistes disparus, ce qui fait qu’ils tombent vite dans l’oubli.” C’est le cas pour “notre père, qui a pourtant marqué toute une génération et l’histoire de la peinture mauricienne”.
Ses enfants ont voulu montrer toute la palette du personnage, un peintre moderne qui continue d’inspirer les gens. Au-delà de l’artiste, Rachel et David veulent honorer la mémoire de leur père. “Après sa mort, nous avons volontairement ramassé ses affaires personnelles et les avons enlevées du circuit. Nous ne savions pas ce que nous avions et ne voulions surtout pas dilapider le fonds. C’était une manière de nous protéger”, confie Rachel Constantin. Avec pour résultat que Serge Constantin est demeuré dans l’ombre pour la nouvelle génération. Son fils ajoute qu’“à l’inverse de Malcolm de Chazal, mon père était quelqu’un de très discret et secret. On n’entrait pas facilement dans son intimité”. L’idée de cette rétrospective est de remettre Serge Constantin en lumière et de permettre aux jeunes et aux enfants de le découvrir.

Voir l’essentiel.
Car Serge Constantin était l’ami des enfants. “La transmission a été l’un des fils conducteurs de sa vie. Il s’inspirait de leurs travaux car il y trouvait une forme de créativité pure et rafraîchissante, dont il fallait s’imprégner”, confie la fille de l’artiste. La rétrospective sera consacrée en grande partie à des activités liées aux enfants, par le truchement d’ateliers, entre autres.
Rachel Constantin n’a pas suivi les pas de son père. “Mais il m’a inculqué des valeurs très précieuses, comme celui du travail. Il disait toujours qu’il n’y a pas de hasard et que l’inspiration n’arrive pas d’un coup mais se gagne. En résumé, tout ce que l’on accomplit est le fruit d’un travail acharné.”
Avant de se tourner vers la cinématographie, David Constantin a suivi ses traces dans la peinture. “Il m’a inculqué que le talent n’est rien sans le travail, tout en soulignant l’importance d’avoir un certain niveau d’exigence dans le travail artistique.” Serge Constantin essayait d’évacuer le superflu pour voir l’essentiel dans toute chose.

Distrait et secret.
Les enfants de Serge Constantin parlent aussi d’un père très humble, “capable de reconnaître la valeur artistique dans les choses très simples”. C’était “quelqu’un de très distrait, perché sur son nuage”. Une certaine façon d’être qui, selon David, “lui permettait de nourrir son esprit et être l’artiste qu’il était”.
Il est toujours compliqué d’être fils et fille d’un tel personnage. “Quand vous avez des parents qui ont joué un rôle public à un moment donné, on vous juge par rapport à ses acquis et ses accomplissements. Si le papa était peintre, le fils doit l’être aussi. C’est parfois flatteur, mais pas forcément vrai”, constate David Constantin. “Mais pour toute la génération qui a subi son influence, c’est difficile de s’en départir et d’affirmer quelque chose de personnel.”
Rachel et David tiennent à souligner que les activités entourant cette rétrospective sont ouvertes à tous, “pas seulement à un public averti et connaisseur”. Ces derniers entendent rester fidèles à la mémoire de Serge Constantin, avec un événement accessible, dans un langage simple.

Les Amis de Serge Constantin
Créée en 2010, l’association les Amis de Serge Constantin a été mise sur pied dans le but d’organiser cette rétrospective. La deuxième étape consiste à créer une Maison de la Peinture Mauricienne, ouverte à tous, dédiée à la peinture, à la transmission et à l’éducation. La dernière étape est de créer l’an prochain un prix Serge Constantin, destiné aux jeunes artistes, afin de permettre au lauréat d’avancer dans son parcours artistique.

Citations de Serge Constantin
“Nous avons eu de la chance d’avoir été des artistes reconnus. Pour moi, maintenant le rideau est tombé. Je vais prendre un long congé de vous tous”
Serge Constantin à Roger Charoux (21 août 1998)

“J’emploie très souvent le mot “mon théâtre” parce que j’habite ici. Entre le théâtre et ma maison, il y a aucune différence, c’est sortir d’une chambre à l’autre et vice versa”.
Le Mauricien (17 juin 95)

“Je veux redevenir enfant. C’est à tort que l’on croit que l’enfant n’a rien à dire. Il voit l’essentiel. Il est la pureté, l’innocence, la locomotive. L’enfant s’exécute comme l’adulte devrait le faire”
Le Mauricien (1er août 1980)

“N’est esclave de l’École que celui qui n’a pas de tempérament. Se limiter à ce qu’on a appris tient de la pédanterie”
Le Mauricien (1er août 1980)