Vainqueur de ses deux premières sorties 2017, Argun part à la recherche du trois à la suite. Il monte à un niveau supérieur et se retrouve en B66, lui qui avait débuté sa carrière en B41. On reste d’avis que le champ est à sa portée en dépit qu’il ait éprouvé des difficultés lors de ses deux récents succès.
Argun fait partie de ces jeunes chevaux qui ont littéralement explosé chez Gilbert Rousset, comme beaucoup d’autres l’ont fait avant lui. Il a bénéficié d’un bon repos depuis la sixième journée et il s’est très bien comporté à l’entraînement. On ira plus loin pour avancer qu’il est dans une meilleure condition et ce n’est certainement pas Charles Lytton qui aurait dit le contraire quand il a travaillé à ses côtés il y a quelques semaines. Nanti d’une bonne troisième ligne, il aura l’occasion de se placer devant certains de ses adversaires les plus sérieux et bénéficier du first run.
C’est sans doute Unbriddled Joy qui sera à l’avant du peloton en leader. Lors de sa reprise, il avait trouvé plus rapide que lui. La situation devrait être différente cette fois. On sait qu’il est coriace quand il impose sa loi. Du reste, il a déjà battu Argun alors que celui-ci lui rendait 0,5 kg. La différence de poids entre les deux est de 1,5 kg. Mais on reste persuadé qu’Argun est meilleur cette saison. Il faudra aussi tenir compte de la candidature d’Awesome Adam, qui l’avait emporté dans un joli style face à Gharbee, qui avait lui-même poussé Argun dans ses derniers retranchements. Il faudrait souligner que Gharbee avait eu trop de retard à combler pour reprendre Awesome Adam. Le cheval de Vincent Allet est toujours bien et on attend confirmation de sa part. Les chances de Chinese Gold sont également à considérer. Il n’aura pas une lourde charge cette fois et il faudra essayer de le cacher, de peur qu’il ne soit ardent. Reste qu’on ne sait à quel rythme Unbriddled Joy mènera le peloton.
Gilbert Rousset aligne aussi Everest, qu’on n’a pas revu à son meilleur niveau depuis un bon bout de temps. Il a donné satisfaction quand il a travaillé avec des side winkers et il portera un attache-langue. Il semble capable de progresser, mais sa 7e ligne n’est pas pour arranger les choses.
Easy Lover revient à la charge après ses déboires. On espère le voir avec la forme de ses débuts pour animer la ligne droite finale. Sheer Trouble, qui est passé du côté d’Amardeep Sewdyal, est à revoir. La nouvelle unité Qatar Springs, acquise sûrement en fonction du Maiden, est à voir d’abord.