Photo illustration

La Multi Carrier Mauritius Ltd (MCML) est aux trousses de Planet FM pour des frais de transmission non réglés pour la période couvrant juillet à septembre 2019. Il semblerait que les dettes de la radio, qui suscite continuellement la controverse, continuent d’enfler.

Selon une communication officielle envoyée à la compagnie de Vedan Choolun, proche de Lakwizinn du PMO, Mayfair and Purely Communications Ltd, en date du 16 septembre, Planet FM n’a donné aucune indication quant à ses intentions de régler la note de Rs 598 954,50 pour les mois de juillet à septembre. « Despite various phone calls in respect of our transmissions fee for July, August and September 2019 », peut-on lire dans la missive envoyée.

Selon l’accord entre la radio et la MCML, les frais de transmission sont payables au 10e jour de chaque mois. La communication entre MCML et Planet FM est signée Armoodalingum Pather, Chief Executive Officer de la MCML. Selon nos recoupements, l’ardoise des dettes de Planet FM s’alourdit notamment en prenant en compte les frais de location, chiffrés à plus de Rs 1,7 million pour les locaux de Landscope Mauritius, à Ébène, mais aussi au niveau de Mauritius Telecom, où la barre de Rs 700 000 a été franchie. Il y aurait aussi des dettes envers la Mauritius Society of Authors (MASA).

Dans les milieux informés, on indique que la situation commence à préoccuper le Prime Minister’s Office. Il se chuchote que des actions légales conséquentes ne sont pas écartées dans les jours à venir. Affaire à suivre…