L’écurie Raj Ramdin continue son petit bonhomme de chemin dans l’univers du turf mauricien. Tantôt en superbe forme et tantôt dans un rôle des plus discrets en 2015, l’entraîneur de cette écurie espère que la saison 2016 sera beaucoup plus intéressante que les précédentes.
« La première chose que j’ai notée depuis la fin de la saison dernière c’est l’engouement des turfistes pour l’achat des chevaux. Cette année, il y a eu beaucoup de chevaux qui sont arrivés à Maurice pour la compétition et moi-même j’ai fait l’acquisition de dix nouvelles unités. C’est dire que nous voyons les choses différemment cette fois », explique l’entraîneur.
Effectivement, c’est un homme beaucoup plus en confiance que Turf Magazine a rencontré durant la semaine écoulée et qui parle de sa saison 2016 avec plein d’entrain. « Je serai clair, il ne faudra pas compter sur les nouveaux en ce début de saison. Ils sont là certes, mais ils n’ont pas encore trouvé le bon rythme. Depuis que Mark Neisius est arrivé, nous avons commencé un travail de fond dont les résultats ne seront pas pour tout de suite. Par contre, les anciens ont affiché la forme et devraient à mon avis bien débuter la nouvelle saison », renchérit-il.
Pour réussir sa nouvelle saison, Raj Ramdin s’est adjoint deux cravaches pour la préparation de ses chevaux. En effet, si Mark Neisius sera la cravache n°1, l’autre sera Dinesh Sooful. « Mark est comme un enfant de la maison. Il connaît bien le Champ de Mars et la piste. De plus nous, avons travaillé ensemble la saison dernière, avec de bons résultats, et je ne vois pas pourquoi on ne devrait pas continuer l’aventure. Quant à Dinesh Sooful, il a une bonne expérience et sa présence devrait être un plus pour nous », explique Raj Ramdin.
Ce dernier s’attend à une saison un peu plus compliquée en raison des nouvelles conditions et de la constante pression au Champ de Mars. « Il est clair que tout le monde devra abide to the law. Il n’y a pas à sortir de là et du reste, le MTC a mis les choses très au clair sur cette question. Je trouve que c’est une excellente chose. Nous avons vu que ces nouvelles dispositions ont un effet positif sur les courses. Beaucoup de personnes ont fait de nouvelles acquisitions. Pour ma part, je n’ai pas de problème avec ces questions puisque je fonctionne toujours en vertu des lois. »
L’entraîneur dit qu’il a confiance dans le nouvel encadrement du Champ de Mars et espère que tout le monde apportera sa petite pierre à l’édifice pour que les choses changent dans la bonne direction. « Définitivement, pour moi, la saison 2016 ne sera pas la même que celle de 2015 et mon ambition est de remporter bien plus que les neuf victoires de la saison dernière », avance Raj Ramdin.