Trois entraîneurs ont inscrit leur nom au tableau des vainqueurs en deux occasions lors de cette 25e journée, mais aucun jockey n’a réussi le doublé. L’épreuve principale est revenue au tandem Cédric Ségeon-Jean Michel Henry grâce à Oomph, à l’issue d’un finish époustouflant.
Même si les conditions de course étaient en faveur d’Act Of Loyalty, qui était d’ailleurs le favori chez les bookies, la confiance était de mise au sein du yard de Jean-Michel Henry avec Oomph, qui restait sur deux victoires dans le championnat des 3-ans. Délaissé par les parieurs — sa cote est passée de Rs 350 à 650 avant le départ —, Oomph a démontré samedi qu’il est un coursier de classe en ne faisant qu’une bouchée de ses adversaires. Après cette démonstration, son entourage peut désormais envisager une participation dans la Coupe d’Or, la dernière classique due calendrier hippique.
Comme prévu, Streetbouncer fut sollicité pour prendre la direction des opérations dès les premières encablures. Avec un handicap de 61,5 kg, Yashin Emamdee prit la sage décision de ne pas insister avec Unbridled Joy, qui s’élançait du premier couloir, et il le plaça tranquillement dans le box seat. Il avait à son extérieur le nouveau Merven Belenos, qui se montra ardent. Candy Rock, auteur d’un bon départ, surmonta le handicap de son mauvais couloir après 200m de course et se plaça derrière eux sur les barres. Le favori Act Of Loyalty, sur qui Steven Arnold avait pris ses précautions pour le mettre devant son principal concurrent Oomph, suivait les grandes manoeuvres en cinquième position à l’extérieur de Fortissimo. Oomph était flanqué de Mr Leyend, alors que New Hampshire et Awesome Power fermaient le cortège.
On eut droit à une allure régulière et on n’enregistra pas de permutations au sein du peloton. Les choses se précisèrent à environ 600m du but avec l’offensive de Cédric Ségeon, qui sollicita Oomph vu que ce dernier avait lâché son mors. Yashin Emamdee lança Unbridled Joy à la poursuite du meneur à l’entame de la dernière ligne droite. Act Of Loyalty lui emboîta le pas, alors qu’Oomph dut faire les extérieurs dans le dernier virage. Rye Joorawon, quant à lui, attendit l’ouverture à la corde pour lancer sa monture, Candy Rock. À ce stade tout était encore possible et bien malin celui qui aurait pu désigner avec certitude le futur gagnant.
Unbridled Joy fut le premier à prendre la mesure de Streetbouncer, qui se montra plus accrocheur que prévu sur un 1500m. Entre-temps, Act Of Loyalty et Oomph étaient lancés en pleine piste, tandis que Candy Rock se faufila entre Unbridled Joy et Streetbouncer. Une brève lutte s’ensuivit. Sous les sollicitations de Cédric Ségeon, Oomph refit son retard sur ses adversaires en quelques foulées avant de déposer tous ses rivaux. On s’attendait à plus d’opposition de la part d’Act Of Loyalty, mais ce dernier ne put passer la surmultipliée. Le vétérinaire rapporta qu’il ne s’étendait pas correctement après la course. Le représentant de l’écurie Gujadhur termina néanmoins ex aequo pour la deuxième place avec Unbridled Joy à 4L du gagnant. Candy Rock résista à Mr Leyend, auteur d’une encourageante performance. La déception est venue de New Hampshire, qui restait sur une deuxième place, mais il ne put bien s’exprimer, car il boitait bas après la course.
Oomph boucla les 1500m dans le bon temps de 1’31″36.