Sans tambour ni trompette, l’entraînement Rameshwar Gujadhur poursuit son petit bonhomme de chemin. Profitant de la bonne forme de ses pensionnaires, cette formation ne s’est pas fait prier pour ajouter une cinquième victoire à son tableau de chasse avec It’s My Party qui, pour sa part, en a profité pour ouvrir son compteur au Champ de Mars. Même s’il s’est fait ravir le fauteuil de leader par l’entraînement Maingard, la formation de Rameshwar Gujadhur reste en embuscade avec Rs 951 000 de stakesmoney.
Pas surclassé à sa reprise sous la selle de Rye Joorawon, It’s My Party avait une belle carte à jouer dans The Hoomeshwar Chummun Memorial Cup. Ce hongre bai de 4 ans, qui avait réalisé sa meilleure course en Afrique du Sud en imposant sa loi, ne s’était jamais essayé à cette tactique à Maurice. Samedi, en l’absence d’un véritable frontrunner, son entourage a décidé de jouer cette carte à fond et le résultat leur donna raison puisque It’s My Party s’imposa de bout de bout. « He was working well. I was just a little bit concerned about the new horse (ndlr: Eternal Love). But all throughout the race, he gave me the impression that I was on the right horse. It’s nice to see him finally score in Mauritius », a commenté Donavan Mansour. « The plan was really to go to the front. Except Derreck David’s horse which has shown some speed back home, there was no horse in the race that could take the lead. So we took our chances in front and we are glad that it paid off », a expliqué le Sud-Africain.
« Just B Brave would be better suited over further »
Subiraj Gujadhur a, pour sa part, tenu à remercier Rye Joorawon qui lui a recommandé d’enlever les side-winkers à It’s My Party car ce dernier a tendance à se montrer trop ardent avec ce harnachement. « Cela dit, c’est un coursier très caractériel qui n’est pas facile à entraîner. Vous remarquerez que c’est toujours le premier cheval de notre yard à travailler lorsqu’il est à Port Louis car il est le genre de coursier qui s’entraîne mieux dans l’obscurité. Dès qu’il voit la lumière du jour, il a tendance à être distrait. On l’envoie aussi à Floréal que pour un short spell en raison de son caractère », confie l’assistant-entraîneur. Selon lui, It’s My Party n’est pas dénué de qualité et il devrait encore faire parler de lui cette saison.
Invité à commenter la performance des autres chevaux qu’il a pilotés à l’occasion de ce troisième acte, Donavan Mansour a trouvé que Tornado Man « was very unlucky ». Beau joueur, le Sud-Africain a trouvé que c’est plutôt sa mauvaise inspiration qui a coûté la victoire au fils de Toreador dans l’épreuve de clôture. « I actually think I did the right thing by taking the lead but at the same time I did the wrong thing by sitting too long on him. At the road I should have got him going. It’s very unfortunate you know because he was fancied at the stable », s’est-il désolé. Toutefois, la cravache sud-africaine a trouvé dans la performance de Tornado Man des signes encourageants pour l’avenir « because when the other horses sprinted, he fought back to the finishing line. »
Just B Brave est un autre coursier du yard de Rameshwar Gujadhur qui merite de figurer en bonne place dans le répertoire des turfistes. Bien qu’il n’ait pu changer de vitesse en fin de parcours, Donavan Mansour a sa petite idée quant à son manque de punch dans la dernière ligne droite.  « Actually he ran a good race but I think we are running him on the wrong distance. Personally, I would like to see him on further, may be a 1400m or 1500m. He remains one-paced because he is using all his natural speed trying to stay with them and he can’t finish his races. A 1400m will enable him to switch off and have a kick.»
En ce qu’il s’agit de Eastward Bound, le Sud-Africain est d’opinion qu’il avait grandement besoin de cette première mise en jambe, sans compter que la distance était relativement trop contre pour ses réelles aptitudes. « Added to that, he was competing in a category which is too strong for him. The positive point is that he was not outclassed. »