Cette version en français du livre “On the wings of destiny” de Bhishmadev Seebaluck, reprend largement sous le titre “Taqdir – A. Raouf Bundhun – une vie, un destin”, l’oeuvre originale en anglais parue en 2010 aux Editions de l’océan Indien. Toutefois, Raouf Bundhun, l’ancien vice-président de la République de Maurice, dont la vie et l’oeuvre font l’objet de l’ouvrage, a songé à apporter dans la version française certains éléments qui ne figurent pas dans l’oeuvre originale. C’est en la présence du vice-président de la République Paramasivum Pillay Vyapoory, de deux anciens présidents de la République, Cassam Uteem et Karl Offmann, et de M. Jean-Claude de l’Estrac qu’a eu lieu le lancement de «Taqdir – A. Raouf Bundhun – une vie, un destin ».
Ces éléments qui jettent forcément un nouvel éclairage sur l’épisode qui est raconté concernent une dizaine de chapitres dans la présente version. Ainsi, la désignation de Raouf Bundhun comme candidat à la circonscription No 4 Port-Louis Nord/Montagne-Longue pour les élections générales du 7 août 1967, est vouée à une défaite certaine comme le lui confiera plus tard Sir Seewoosagur Ramgoolam. Cet élément nouveau paraît au chapitre 7 (le livre compte 20 chapitres et des annexes).
De même, le chapitre 11 est relevé par le récit qu’en fait Raouf Bundhun de la rencontre entre SSR et Gaëtan Duval dans la capitale française pour la mise en oeuvre de la grande coalition de 1969. Un dernier exemple, parmi tant autres, pour conclure: au chapitre 17, l’allocution prononcée par Raouf Bundhun quand il reçut le Pravasi Bharatiya Samman à Hyderabad, en Inde, est reproduite intégralement.
Enfin, si la version originale compte 18 chapitres, la présente, en français, en compte 20. En effet, le chapitre 8 en anglais An unprecedented blood bath, jugé trop long, est réorganisé, dans la présente version française, en deux chapitres distincts: « Un nouveau régime se met en place » (chapitre 8) et « Un bain de sang sans précédent » (chapitre 9). De son côté, Cassam Uteem, l’ancien président de la République de Maurice, a écrit une nouvelle préface. L’introduction du regretté Bhismadev Seebaluck est conservée. Une introduction générale est ajoutée : elle décrit, avec en filigrane les premiers signes de modernisation de Maurice, les conditions de vie et le réveil politico-syndical de la classe laborieuse au cours de la première moitié du 20e siècle.
Le discours de Sir Seewoosagur Ramgoolam au Conseil Législatif, le 22 août 1967, sur sa motion réclamant l’Indépendance du pays, est reproduit intégralement en annexe, de même que la liste des députés qui avaient voté la motion.
Enfin, contrairement à l’ouvrage en anglais, cette version française est enrichie de nombreuses photos dans le contenu de chaque chapitre.