Alors que le leader de l’opposition, Paul Bérenger, s’apprête à rencontrer cet après-midi le leader du PMSD et ancien vice-Premier ministre et ministre des Finances, Xavier-Luc Duval, un premier hic est intervenu dans le cadre de la mobilisation de l’opposition pour forcer la main à Navin Ramgoolam concernant le rappel de l’Assemblée nationale. Ainsi, Lalit, un des partis politiques approchés par le MMM à cet effet, a tout simplement décliné l’invitation à la réunion de coordination de lundi prochain. Du côté de Rezistans & Alternativ, la question de se joindre à ce mouvement de l’opposition a été abordée dans les instances et la décision officielle sera annoncée samedi. Dans le camp du MSM, l’état-major n’avait pas encore tranché et le bureau politique de samedi donnera le signal dans un sens comme dans l’autre.
Après avoir analysé la démarche du leader du MMM, Lalit a fait part de son intention de se tenir à l’écart de ces tractations politiques. Cette décision a été communiquée par voie épistolaire signée de Ram Seegobin et adressée au secrétaire général du MMM, Steeve Obeegadoo. Pour justifier cette décision, Lalit a établi trois raisons principales. La première est axée sur les récentes tractations politiques entre le Parti travailliste et le MMM en vue d’une alliance électorale, Lalit soulignant que « nu pa konsidere ki MMM so lider ena kredibilite neseser pu ralye enn tel platform lopozisyon ».
D’autre part, Ram Seegobin rappelle que la suspension et la prorogation de l’Assemblée nationale ont été décidées conjointement par le PTr et le MMM et qu’au sein de Lalit « zame nu pa finn konsider sa sispansyon, ni prorogasyon la, zistifye ».
Au chapitre de la réforme électorale, Lalit est encore plus catégorique suite à la dernière déclaration du leader du MMM. « Lor kestyon reform elektoral, nu konstat ki MMM paret pe return a so propozisyon lepok Re-Make e paret nepli dakor ek CERA ki finn elabore par Komite dan lekel dirizan MMM, Alan Ganoo, finn syeze. Set-a-dir, li pa kler ditu exakteman ki Reform Elektoral ki pu diskite dan sa renyon kordinasyon, sirtu ek prezans PMSD », déclare Ram Seegobin.
L’invitation en vue de constituer une plateforme de mobilisation pour le rappel de l’Assemblée nationale et sur la réforme électorale a également été discutée dans les instances de Rezistans ek Alternativ. Une réticence se fait sentir mais à ce stade aucune décision n’a encore été prise. La question devra être tranchée en fin de semaine et la décision sera annoncée samedi.
« Dans l’immédiat, Rezistans ek Alternativ réclame la publication du Constitutional Reform Electoral Amendement Bill et les Provisional Transitions pour relancer le débat sur la réforme électorale », a déclaré Ashok Subron au Mauricien dans la matinée, confirmant que le MMM sera informé en temps et lieu quant à la réunion de coordination de lundi prochain.
Au Sun Trust, les indications sont que l’état-major du MSM, qui a déjà étudié la demande, compte s’en remettre aux membres du bureau politique, qui déterminera la marche à suivre ce samedi.