L’opposition est unanime à trouver le budget 2018/2019 “décevant”. Du fait notamment qu’outre des mesures électoralistes, “panadol”, selon Paul Bérenger, “confetti” selon Shakeel Mohamed, “manifeste électoral”, pour Alan Ganoo, “demi-cuit” pour le leader de l’opposition, ce budget ne tient pas compte des enjeux économiques. Tous évoquent leurs craintes pour le secteur sucrier principalement, pour lequel…

Ce contenu est réservé aux niveaux :Abonnement annuel (paiement via Paypal ou virement bancaire), Abonnement mensuel (paiement via Paypal) et Abonnement pour 6 mois (paiement via Paypal ou virement bancaire)
S’inscrire
Log In