Trois ans après la révocation de la Banking Licence de la Bramer Banking Corporation par la Banque de Maurice, qui avait précédé l’écroulement du conglomérat des entreprises du Chairman Emeritus de la BAI, Dawood Rawat, le tribunal d’arbitrage institué sous les Rules of the United Nations Commission on International Trade a publié son jugement sur l’affaire opposant, le mauricien en exil à Paris et la république de Maurice à laquelle il réclamait Rs 35 milliards de roupies.

L’award a été émis par ce tribunal arbitral,présidé par le Pr Lucy Reed, le vendredi 6 avril dans la capitale française, devait expliquer que le tribunal arbitral a répondu favorablement aux objections préliminaires de Maurice à l’effet que cette instance « lacks jurisdition ratione personae to hear the claims made».

Dans le camp des repésentants du  gouvernement, c’est la satisfaction qui est de mise : « Mauritius won. The case ends here. The case of Rawat ends here.»**

Le Chairman Emiritus de l’ex-BAI , peut faire appel contre le ruling du tribunal d’arbitrage devant les instances judiciaires compétentes à Bruxelles.

**NDLR:Cette déclaration fut initialement attribuée par erreur à Me Rajesh Ramloll.Nous nous excusons pour cette erreur involontaire.