Vasant Bunwaree, leader du Muvman Travayis Militant, a tiré la sonnette d’alarme sur des points du projet Nine-Year Schooling qui, dit-il, prêtent à confusion. Il suggère un regroupement au niveau des Parents-Teachers Associations (PTA) afin que les problèmes de la réforme soient discutés et que des propositions nouvelles soient faites.
Les leçons particulières au sein des établissements primaires ne semblent nullement disparaître, s’inquiète l’ex-ministre de l’Éducation. Lors d’une conférence de presse au quartier général du MTM, Vasant Bunwaree a soutenu qu’en dépit de la réalisation de « son » projet de Nine-Year Schooling, il n’est pas satisfait des ajustements apportés par la ministre actuelle, Leela Devi Dookun. Il explique que son projet initial devait parallèlement mener à l’abolition des leçons de 4e, 5e et 6e.
On se souvient que les leçons au niveau de la 4e ont été abolies après qu’un projet de loi eut été adopté au Parlement il y a quelques années de cela. Avec l’arrivée du Nine-Year Schooling, Vasant Bunwaree s’attendait à voir disparaître les leçons de 5e et 6e mais en vain. Il qualifie cette situation « d’alarmante » parce que, dit-il, les officiers du ministère de l’Éducation n’ont pas pris en considération le poids des tests d’aptitudes passés en 5e et également le Primary School Achievement Certificate (PSAC), remplaçant du CPE.
« Le système Nine-Year Schooling a été enclenché mais les leçons particulières et le CPE sont toujours présents et ils viennent ajouter encore plus de choses sur le dos des enfants. Alors que le but du Nine-Year Schooling était d’abolir le CPE et les leçons particulières », soutient le leader du MTM. Il considère que le programme de Leela Devi Dookun n’est pas un programme de neuf ans mais de six + trois et ne comprend pas le rôle du PSAC si le Nine-Year Schooling est là. Il déplore la façon d’agir du ministère en ce sens car selon lui, « ils maintiennent le système de grading, en d’autres mots le Ranking qui ne fait qu’attiser la compétition entre les enfants ».
Toutefois, Vasant Bunwaree se dit satisfait de voir l’importance que le ministère de l’Éducation accorde aux activités extrascolaires et à l’implémentation des cours d’ICT. Cependant, dit-il, la méthode n’est pas la bonne car les heures de l’Enhancement Programme seront enlevées et ces activités devront avoir lieu lors des heures de classe, entre 9 h et 15 h 30. « Cette initiative rajoute un fardeau sur les parents et les enseignants qui devront pouvoir finir le syllabus du ministère et faire de la place pour les activités pendant les heures de classe », affirme Vasant Bunwaree, qui trouve que la ministre devrait revoir ses décisions à ce propos.
C’est dans cette optique que le leader du MTM suggère un regroupement au niveau des PTAs des écoles afin que l’on discute des divers problèmes et puisse réclamer une réforme éducative « comme il se doit ».