“On ne naît pas femme, on le devient.” Cette célèbre phrase de Simone de Beauvoir a façonné toute une génération de jeunes femmes, dont Nirvana Varma. Féministe, un peu centriste, la jeune femme s’assume pleinement. Âgée d’une vingtaine d’années seulement, elle s’est lancé le pari fou d’imposer dans ce monde phallocentrique le magazine Le mont de Vénus…
Fluette et discrète, Nirvana Varma sait exactement ce qu’elle veut et comment faire pour y parvenir. La jeune femme de 28 ans nous accueille dans sa petite maison à La Marie. “Du thé vert ou un peu de café ?”, nous propose-t-elle. S’accrochant à son kimono, une petite tête joyeuse, âgée de presque deux ans, veut se joindre à la conversation. Tesla, en hommage au grand Nikola Tesla, “et non pas à la voiture, comme le pense presque tout le monde”, est une enfant épanouie. Malgré son très jeune âge, elle a du caractère. “Je ne voulais pas que ma fille grandisse dans un monde stéréotypé où le diktat du genre prédomine. C’est aussi un peu pour cela que j’ai voulu aller de l’avant avec ce magazine”, explique-t-elle.