REPORTAGE—FLYBOARD À MAURICE : Comme un oiseau au-dessus de l’eau

À Grand-Baie, à quelques mètres de la plage publique, des gens sans ailes bondissent au-dessus de l’eau avant de s’écraser contre elle. Ils pratiquent le flyboard. Un loisir aquatique inédit à Maurice proposé par FLYn’Dive, qui permet d’être propulsé dans l’air à un niveau de dix mètres au-dessus de l’eau.
Vandame, le moniteur, nous donne les consignes. Nous sommes équipés de gilets. “Pour être projetés dans l’air, vous devez vous mettre en position assise sous l’eau et garder les jambes tendues lorsque vous êtes projetés hors de l’eau. Si vous pliez les jambes, vous risquez de tomber dans l’eau.” Le flyboard est attaché aux pieds pour vous permettre de voler. Il est relié à un câble et à une pompe à eau. Il fonctionne grâce à l’eau envoyée sous pression par le câble situé en dessous de la planche. La propulsion dans l’air n’est pas évidente pour ceux qui l’essaient une première fois. Il faut juste se laisser aller et ne pas regarder en bas.
L’engin est contrôlé par le moniteur grâce à une télécommande qui lui permet d’accélérer et de décélérer la puissance du flyboard. Une fois dans l’air, vous avez d’abord l’impression d’être très haut alors que vous ne dépassez pas cinquante centimètres. Après plusieurs tentatives, le cap de dix mètres est enfin atteint. Il faut savoir garder les jambes tendues sur la planche. “La force de l’eau sortant des câbles est en effet telle que le moindre faux mouvement en avant ou en arrière peut incliner le flyboard. Ce qui vous laisse tomber dans de grandes éclaboussures.”
La sensation d’apesanteur et celle de pouvoir voler sans ailes donnent l’envie de réessayer. Mirella Zéphir est catégorique sur les mesures de sécurité. “Au pire, il n’y a que la pompe à eau qui peut légèrement faire mal au client, s’il se rapproche d’elle. Le client est encadré par l’instructeur à tout moment et il n’y a pas de place pour un incident en mer.”
Ceux qui n’ont pas peur de se hisser hors de l’eau pourront s’amuser à faire des figures et virevolter à leur guise, tantôt à gauche tantôt à droite. Une fois la séance terminée, vous saurez ce qu’est la sensation de pouvoir enfin voler sans ailes.

 
Prix
Pour goûter aux plaisirs de cet engin volant, cela coûtera aux Mauriciens Rs 4,250 pour vingt minutes. En tandem avec le moniteur, le tarif est de Rs 1,500 pour dix minutes. Cette activité est conseillée aux personnes de plus de 12 ans. Le poids minimum de la personne est de 50 kg; le maximum est de 140 kg.