L’hégémonie d’Azur SC et du Quatre Bornes VBC se maintiendra-t-elle dans la Republic Cup en volley-ball ? Le premier nommé visera un troisième succès consécutif, tandis que les Quatre-Bornais tenteront un quatre à la suite cet après-midi lors des finales prévues à partir de 16h au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas. Leurs adversaires respectifs seront le Quatre Bornes VBC et le Curepipe Starlight.
Le duel féminin sera un remake de la finale de la saison dernière et de la Charity Shield disputée le 4 mars dernier. Vu la facilité avec laquelle les Azuréennes avaient remporté ce dernier débat, il va de soi qu’elles partiront avec la faveur des pronostics. D’autant que l’entraîneur Guito Lepoigneur pourra compter sur des joueuses d’expérience, à l’instar de Nathalie Letendrie, Angélique Ramdoss, Lucy Latour ou encore Stéphanie Duval. Qui plus est, Azur SC est demeuré invaincu sur l’échiquier local la saison dernière.
Mais voilà, le Quatre Bornes VBC n’abordera certainement pas cette finale en victime expiatoire. Son succès sans bavures aux dépens des Tranquebar Black Rangers, jeudi dernier en demi-finales, a dû à coup sûr le mettre davantage en confiance. De plus, la nouvelle responsable du groupe, Prisca Seerungen, pourra compter sur des joueuses qui gagnent graduellement en maturité et sur les nouvelles recrues, à savoir Felicia Julie, Vanessa Chellumben et Valentine Paul, qui se sont adaptées à leurs nouvelles couleurs.
Du côté masculin, ce sera une finale inédite qui sera à l’affiche. Le Quatre Bornes VBC, désormais sous la férule de Veekash Maghun, aura à coeur de confirmer ses succès acquis en cours de semaine aux dépens du Port Louis Red Star et des Trou aux Biches Sharks. Yannick Paul, après un court passage au sein de l’équipe de la capitale, a retrouvé ses anciens coéquipiers et sa place dans le six initial qui devrait également comprendre Evans Sauteur, Yannick Bouti, Cédric Apollon, Jonathan Joseph et Olivier Choyen.
Ce groupe devra ainsi sortir le grand jeu face à un bloc du Curepipe Starlight qui a revu ses ambitions à la hausse cette saison. La présence de l’entraîneur-joueur Guy Valentin n’y est pas étrangère, alors que la venue au début de cette saison de Didier Perrine, Brondon Perrine et Hansley Casimir est venue apporter un plus à cette formation qui pourra également compter sur l’expérience de Sunil Mudhoo et Gino Sophie. Les Curepipiens pourront-ils confirmer leur succès acquis en demi-finales aux dépens du Faucon Flacq Camp Ithier VBC, finaliste malheureux de la dernière édition ?