Mauritius Telecom (MT) vient de compléter l’installation d’un “Subscriber Database Management System” (SDMS) qui permet d’obtenir davantage de capacité sur le réseau mobile Orange. Ainsi, cela permettra d’anticiper toute situation de saturation du réseau.
Une saturation du réseau intervient lorsque trop de personnes téléphonent simultanément ou quand le trafic de données est trop important. Ce nouvel équipement mis en service par MT, depuis environ une semaine, devrait permettre de gérer un nombre plus important de trafic sur le réseau que ce soit en termes d’appels, SMS, et données (data), surtout en cas d’augmentation soudaine et extrême de trafic. Rappelez-vous que Maurice a connu cette année des situations d’urgence exceptionnelles où les Mauriciens ont été nombreux à contacter leurs proches en même temps, ce qui a causé une saturation du réseau mobile de l’opérateur historique. Cette situation avait duré pendant 2 heures et demie le 13 février 2013, jour des inondations causées par des pluies torrentielles qui s’étaient abattues sur l’ensemble de l’île. Des abonnés d’Orange avaient éprouvé ce jour-là des difficultés de communication ; un grand nombre de personnes cherchant à effectuer des appels simultanément avait occasionné une saturation du réseau mobile d’Orange.
Le deuxième cas de saturation du réseau mobile avait duré une demi-heure le 3 avril dernier, jour où s’est produit le très grave accident de la route à Sorèze, impliquant un autobus de la CNT, faisant dix morts et une quarantaine de blessés. Une augmentation substantielle des appels et SMS avait été constatée à partir de 10 heures ce jour-là, provoquant une saturation des services voix et SMS jusqu’à 10 h 30. Des abonnés, ayant appris la tragique nouvelle de l’accident de Sorèze, ont tenté d’appeler leurs proches ou amis en vue d’obtenir de leurs nouvelles, pensant qu’ils faisaient partie des victimes, voire des morts, de ce drame. Plusieurs passagers voyageant à bord de l’autobus Blue line accidenté de la CNT avaient tenté de contacter leurs proches. L’opérateur avait expliqué que la communication dans la région de l’accident, en l’occurrence Pailles et Port-Louis, était la plus affectée par ce problème de saturation de réseau car des d’appels et SMS passaient dans d’autres régions. Le service avait été rétabli à 11 h.
Le Subscriber Database Management System devrait réduire de tels risques, selon l’opérateur. La mise en service de ces nouveaux équipements, explique-t-on, se situe dans le cadre d’un plan global pour rehausser régulièrement le réseau mobile, en ligne avec la croissance des abonnées et l’augmentation constante de l’utilisation des services données (accès internet et réseaux sociaux). Orange compte environ 766 000 abonnées à ce jour.
La décision pour remplacer l’équipement avait été enclenchée l’année dernière. Des pourparlers étaient ainsi engagés avec le fournisseur de Mauritius Telecom, Alcatel Lucent, durant le dernier trimestre 2012 en vue d’identifier la solution la mieux adaptée pour le réseau mobile Orange.