Retrouvailles mercredi dernier à l’Hotel Ravenala Attitude à Balaclava entre l’entraîneur Ricky Maingard et Jeffrey Lloyd. Si le jockey est plutôt associé à l’entraîneur Philippe Henry à Maurice, c’est avec Ricky Maingard en Afrique du Sud qu’il a débuté son petit bout de chemin. « Cela me fait plaisir de revoir Jeffrey et sa famille. Bien entendu, on a vécu de beaux moments ensemble. J’espère que le public mauricien viendra en grand nombre pour le voir à l’oeuvre, car c’est un grand jockey. Même à son âge, il a encore de beaux restes et fait valoir surtout son expérience », fait ressortir l’entraîneur. « Malheureusement, il n’a eu qu’une seule monte pour moi, car j’aurais aimé qu’il y ait d’autres vu qu’il connaît la piste comme ses dix doigts. Si Nadas reproduit sa course de la dernière fois, il peut permettre à Lloyd de débuter victorieusement le week-end international. Il y a aussi Robbie Fradd que je connais très bien et qui a remporté le Durban July avec Space Walk en 1994 pour moi. Il aura quatre montes chez moi et je souhaite qu’il ramène un gagnant, et pourquoi pas permettre à Speed Limit de renouer avec le succès », ajoute Ricky Maingard.

Jeffrey Bernard Lloyd, 56 ans, retrouve son jardin qu’est le Champ de Mars dès la première course d’un long week-end international. Il sera en action à 11 reprises. « Hopefully, I can bag at least a winner per meeting, though races are always unpredictable », reconnaît le quintuple champion de Maurice.