REZISTANS EK ALTERNATIV : Kugan Parapen tire à boulets rouges sur ses adversaires

Un parfum de campagne électorale flotte du côté des militants de Rezistans ek Alternativ (ReA). Dans sa conférence de presse hebdomadaire, le parti éco-socialiste a dénoncé, une fois de plus, les partis politiques mainstream tout en réaffirmant sa position pro-écologique.
“Nous souhaitons préciser que notre slogan ‘nou pa soutir pouritir’, qui a été repris par plusieurs autres partis politiques depuis le début de la campagne, ne désigne pas une personne en particulier mais un système en général. Pouritir désigne donc le fonctionnement du système politique actuel et l’état de notre société”, avance Kugan Parapen, candidat papillon au No. 18. Le jeune candidat a, comme à l’accoutumée, tiré à boulets rouges sur ses adversaires qui, selon lui, tentent de se refaire une beauté en menant “une campagne de Dry Cleaning.”
“Navin Ramgoolam serait un repenti, un nouvel homme? Il avait dit la même chose en 2005 et on a tous bien vu ce qui s’est passé lorsqu’il était au pouvoir. Cela est complètement risible!”, disait-il, hier, à Moka. “Sat pa bwar dilo so de fwa”, ajouta-t-il, avant de marteler que les Mauriciens ne sont pas amnésiques et que les partielles prouveront que le peuple n’a pas oublié ce qui s’est passé durant le règne ramgoolamiste.
Kugan Parapen n’a pas épargné les bleus, critiquant vertement le slogan PMSD “rezilta lor rezilta.” “Xavier Luc Duval a pour ambition d’être Premier ministre alors que le pays va mal, endetté jusqu’au cou. Ils sont aussi des pouritures et sont partie prenante dans la déroute du pays”, affirme le candidat ReA.
S’agissant du MMM, le militant éco-socialiste a vivement condamné le silence du parti sur l’affaire BAI et “le second plus grand scandale financier, l’affaire NMH.” “Et ils se disent être le parti le plus propre de l’île?” Commentant la venue de Sheila Bunwaree au sein du parti, ReA affirme que “c’est la deuxième fois qu’elle trahit le pays. Elle prône le renouvellement politique et pourtant elle nous montre le contraire par ses actes. N’est pas le changement qui veut”, dit Kugan Parapen.
Dans le deuxième volet des discussions, Dylan Allagapen a abordé la question de l’accaparement de nos biens naturels et des modèles de développement qui ne profitent qu’à l’élite capitaliste. “Sous prétexte de développement, il y a accaparement”, soutient ce dernier. .” Et d’ajouter, “Paul Bérenger se sent désormais concerné par ces problèmes. A-t-il oublié qu’il était de ceux ayant mis ce système en place?”
Stéphane Gua a, lui, rappelé les engagements de Rezistans ek Alternativ pour cette campagne où ils n’utiliseront “pas de plastique et de tracts”, mais miseront “sur une politique de proximité et sur l’outil technologique.” Le parti a aussi condamné les propos de Ravi Rutnah: “Cela montre l’abaissement du niveau de débat politique à Maurice, mais cela ne nous étonne pas l.”
Pour rappel, ReA invite ceux qui souhaitent soutenir le parti à acheter des carnets au coût de Rs 50.