Le parti éco-socialiste Rezistans ek Alternativ (ReA) a, lors de son point de presse, hier, réaffirmé sa présence au No 18 et auprès de la population en général. Foncièrement opposé aux agissements du gouvernement, notamment dans le cas de l’accaparement des plages publiques et du projet d’aquaculture, ReA donne rendez-vous aux intéressés le week-end prochain sur la plage de Pomponnette pour dire non aux abus.
Les quatre intervenants du parti Shidan Ragavoodoo, Ian Jacob, Ashok Subron et Kugan Parapen sont revenus sur plusieurs faits marquants des deux dernières semaines, dont la position du parti Mouvement patriotique “qui semble paradoxalement s’aligner avec les politiques du gouvernement.”
Le candidat de ReA au No 18 Kugan Parapen a, lors de la conférence, rappelé que “nous ne sommes pas un parti communiste mais éco-socialiste comme nous tenons à chaque fois à le préciser.” “Il y a un gros parfum de changement qui flotte dans l’air”, a-t-il aussi dit, en évoquant le déroulement de la campagne sur le terrain au No18. “Il y a un sentiment de révolte et de ‘dégagisme’, soit de ‘fou deor’ des politiciens qui sont là depuis des lustres.”
Kugan Parapen a également sommé l’alliance MSM/ML de donner la date définitive des élections partielles, car “chaque jour qui passe est un nouvel aveu de leur faiblesse.” Et d’ajouter que la campagne menée se fera “sans aucune utilisation de plastique, et nous en demandons de même aux autres candidats qui s’aligneront pour la partielle pour ne pas défigurer cette circonscription.”
“Il faut amender ces amendements !”
Ashok Subron s’est attaqué aux deux projets de loi, soit l’Economic Development Board Bill et le Finance Bill qui seront prochainement présentés et amendés. Pour lui, la mise en place d’un Economic Development Board équivaut à “la création d’un État parallèle, soit un énième exemple de la dérive du gouvernement actuel vers la ploutocratie.” Il tire la sonnette d’alarme sur cette institution qui sera “gérée par des gens du secteur privé et autres technocrates.” Pour ce qui est du Finance Bill, Ashok Subron dénonce “un abus”. “L’amendement à la section 37 concernant le NIC représente une grave menace car il permet aux entités privées d’accéder aux données biométriques des citoyens mauriciens.” Commentant l’Insolvency Act, il s’oppose à l’amendement de la section 28 qui souhaite “classer la MRA avant les employés, en cas de remboursement. Alors que la priorité des priorités est de rembourser les employés.” Il critique également les changements dans l’Employments Rights Act et la réduction de la taxe de 15% à 3% pour les grandes compagnies.
Contre le projet d’élevage industriel de poissons
Dans son allocution, Shidan Ragavoodoo a, lui, réaffirmé le soutien de ReA au collectif Aret Kokin Nu Laplaz (AKNL). Revenant sur l’incident de la semaine dernière à Pomponnette impliquant les activistes d’AKNL et quelques pêcheurs de cette région du Sud, le parti soutient que ce projet hôtelier n’apportera rien de bon. “Prenons l’exemple de la Balise Marina. La promesse de travail ne peut être prise au sérieux, surtout dans le cas des pêcheurs.” Le parti propose ainsi “un projet touristique basé sur une philosophie coopérative” qui profitera à tout le monde et pas qu’aux opérateurs de Pelangi Resorts.
Ian Jacob a, lui, réagi à la réponse parlementaire du ministre Prem Koonjoo quant à la polémique autour des projets d’aquaculture dans l’île. Des milliers de tonnes de poissons qui seraient uniquement destinés à l’exportation, selon le parti. “Prenant le cas de La Réunion, Ian Jacob soutient qu’il y a bel et bien un lien entre les attaques de requins et l’aquaculture, et prévient que “le risque est réel.”
Pour Rezistans ek Alternativ, ce projet “d’élevage industriel de poissons” représente un énorme danger pour nos lagons, d’une part, en raison de la pollution qu’elle pourrait engendrer et, d’autre part, des espèces piscicoles invasives qui détruiraient nos espèces endémiques.
Il est à noter que la caravane d’AKNL et de ReA démarrera le samedi 22 juillet à partir de 9h à Albion. Le concert aura lieu le lendemain, soit le 23 à midi. Pour plus d’informations, consulter la page Facebook d’AKNL.