@Casela

En vue d’aider à réduire l’extrême pauvreté dans le pays, l’Union européenne a organisé mercredi une Special Christmas Party au Casela World of Adventures à l’intention de 263 enfants des écoles primaires ZEP de la région de l’ouest (Bambous, Rivière-Noire, Candos, Cascavelle, Petite-Rivière et Richelieu). Rencontre avec ses petits qui nous livrent leur joie et impressions…

Soleil de plomb, chaleur accablante autant dire que la randonnée au Casela n’était guère une partie de plaisir pour nous adultes. Mais, à voir ces enfants se réjouir de cette balade dans la nature force en quelque sorte le respect. Pas l’ombre d’une quelconque fatigue, tous les enfants sont excités à l’idée de découvrir et, pour d’autres, redécouvrir une panoplie d’animaux, tels les oiseaux, les lapins, les tortues et les plus féroces, comme les lions et les guépards. « Mem pas peur, » lance d’un air sérieux un petit garçon de l’école ZEP de Richelieu.

Emmanuel Armel, 11 ans, aime bien les activités du Casela et sa préférence, dit-il, va pour le toboggan. Il pourrait aussi rester des heures à nous conter sa passion pour les animaux. Un timide sourire vite esquissé, une petite fille tente de prendre une photo des lions. Elle refuse de se confier, préférant laisser le soin à Estelle, la dompteuse des lions, raconter ce qui a poussé le Casela à héberger « ces voraces aux longues dents ». Estelle se lance dans des explications et la ribambelle d’élèves, qui l’entoure, écoute attentivement. « Vous voyez les enfants, ce sont des lions blancs. Ils ne parviennent pas à se cacher dans la nature vu la couleur de leur peau qui de loin est repérable. Au Casela, les lionceaux ont 4 ans et on les nourrit avec des aliments comme de la viande. Ils habitent en Afrique et, comme ils s’adaptent parfaitement à notre climat, Maurice est devenue leur terre d’attache », explique-t-elle.

Activité qui vise à réduire le taux d’absentéisme

Mathieu Rioux, 11 ans, demande quel est le nombre de lions qui se trouvent dans le grand enclos. Lorsqu’Estelle répond qu’il y en a 27, un cri de surprise se fait entendre de la bande d’enfants. Heureux d’avoir beaucoup appris sur les lions, Mathieu nous indique d’un air sérieux : « Il y a aussi des guépards, des chacals, des hyènes, c’est une vraie forêt dense Casela. » Devant notre interrogation, si par hasard il ne ressent pas la peur, Mathieu se tient tout droit comme un I et dans un large sourire confie : « Ah non, ils sont enfermés dans des enclos mais il y a aussi une activité “Walk with the lions” qui permet de dépasser la peur. »

Devant ses petits yeux tout écarquillés, Mathieu semble en pleine découverte. Anais Édouard, 11 ans également, a le verbe facile et ne ressent aucune gêne pour parler. « Je suis venue avec mes amies et encore une fois mon attention s’est portée sur les paons. Je les trouve impressionnants avec leurs couleurs éclatantes et ils ont l’air majestueux dans leur démarche. » Luciana Dulsan évoque pour sa part la carapace des tortues et leur solidité. « Tu as l’impression de t’asseoir sur une grosse pierre mais dès que la tortue sort sa tête de sa carapace, on a le souffle coupé. » Une des enseignantes de l’école ZEP de Bambous, Neela Appadu, dit que la visite de ces enfants à Casela est comme une mission, à savoir celle de « break the cycle of poverty through education ». « On veut à travers les activités réduire le taux d’absentéisme. »

Kurvil Desvaux, autre élève de 11 ans, semble pris par le discours de Paula qui décrit une à une les caractéristiques d’un poney, de la joie qu’il procure aux petits qui peuvent faire une balade sur son dos. « Il faut gratter leurs sabots pour enlever les petits cailloux, bien les brosser, ensuite passer le goudron pour donner ce petit côté luisant. » Nirmal Sewpal, un des enseignants, met l’accent sur les lamas et demande aux élèves de bien étudier sa fourrure, le comportement de cet animal sorti tout droit de l’Amérique du Sud.

De l’émerveillement, c’est ce qui découle de cette journée de mercredi, forte en émotions et qui a éveillé chez ces petits aventuriers de l’école ZEP une prise de conscience sur la protection de l’environnement et des animaux. La journée s’est achevée par la remise de matériel scolaire pour une année, des cadeaux de même qu’un déjeuner. Une journée rendue possible grâce aux coordonnateurs, les enseignants et Logos Publicité, qui a organisé la journée, et l’équipe du Casela Leisure Park, qui a accueilli les petits. Étaient aussi présents à cette journée l’Ambassadrice de l’Union européenne, Marjaana Sall, et la ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun-Luchoomun.