La judokate mauricienne Christiane Legentil, actuellement à Budapest en Hongrie, a déjà un pied en Hongrie, selon Josian Valère, président de la Fédération mauricienne de judo (FMJ). Ce dernier intervenait dans le cadre d’une conférence de presse lors de laquelle il a abordé, entre autres, la nomination des nouveaux entraîneurs nationaux.
Pour valider pleinement son ticket, il faudra que Christiane Legentil réussisse une performance respectable aux championnats d’Afrique à Tunis, du 6 au 10 avril. « En fait, il y a encore une judokate qui pourrait la priver de sa participation aux JO. Mais nous dirons qu’elle y est déjà à 95% », avance Josian Valère. Pour cela, la Mauricienne doit terminer la compétition avant sa concurrente. « C’est le seul moyen de valider ce ticket. »
La judokate, qui revient d’une blessure qui l’a privée d’une participation aux JIOI 2015, a enregistré quelques bons résultats depuis son arrivée à Budapest. « Elle s’est alignée à quelques Open en Europe et a réussi à tirer son épingle du jeu. Les championnats d’Afrique ne serviront qu’à valider sa participation aux JO de Rio », note encore Josian Valère.
D’autant que Christiane Legentil était 16e mondiale avant la blessure qui l’a tenue éloignée des tatamis pendant la majeure partie de 2015. « Actuellement, elle doit se situer autour du 22e rang mondial. » La judokate a ramené deux médailles, une en argent et une en bronze de sa tournée européenne. « Si elle nous ramenait l’or des championnats d’Afrique, ce serait une performance extraordinaire. »
Justement, Josian Valère s’est appesanti sur les championnats d’Afrique seniors, compétition majeure du calendrier du judo local. Ainsi, trois judokas iront défendre les couleurs mauriciennes en Tunisie. Priscilla Morand, basée en Suisse, Christiane Legentil et Pascal Laurent seront accompagnés de Florian Velici, qui agira comme entraîneur, et Josian Valère, qui représentera Maurice au congrès de l’Union africaine de judo.
La délégation a bénéficié du parrainage de City Sports pour ce déplacement. Dominique Filleul, son directeur, a souhaité apporter son soutien à l’équipe nationale après avoir suivi ses performances. « Cela fait quelque temps que je me tiens au courant de l’évolution du judo mauricien. Les éléments ont une belle marge de progression et j’espère qu’ils rentreront des championnats d’Afrique avec des tickets pour les JO », a-t-il déclaré.