Les pompiers qui sont à l’oeuvre en cas d’innondation veulent renforcer leur efficacité pour pouvoir mieux aider les personnes en détresse et assurer la sécurité des habitations. D’où l’acquisition d’un camion dernier cri par la Mauritius Fire Rescue Services (MFRS), doté notamment d’une puissante pompe hydraulique pour venir à bout des accumulations d’eau. Les capacités de ce camion ont été démontrées lors d’un exercice de simulation à Midlands Dam, en présence de la vice-Première ministre Fazila Jeewa-Daureeawoo.

Au coût de Rs 27 M, ce nouveau véhicule,devrait permettre aux pompiers, selon les responsables de la MFRS, d’être plus efficace lors de leurs interventions, que ce soit lors d’un incendie, ou durant les périodes d’inondations, comme celles que le pays a enregistrées depuis le mois de décembre 2017. Le camion est en effet dôté d’un système de tuyautage (boyau) de 2 km, pouvant absorber jusqu’au 8000 litres d’eau par minute. Il travaille avec un système hydraulique, soit avec une pompe submersible pouvant être projetée sur une distance d’au moins 60m, explique le Station officer, Naushad Elaheebocus. Ainsi, nul besoin que le camion soit près de de la source d’eau ou d’un bâtiment pour que la pompe travaille et que l’eau soit évacuée ou projetée. Ce qui est un avantage aussi bien lors des inondations que lors d’un incendie, souligne le station officer, faisant ressortir que les éléments de la MFRS ont déjà été formés pour son utilisation.

Parallèlement à la démonstration des capacités de ce nouveau véhicule, le MFRS a procédé à une simulation de sauvetage au Midlands Dam. En effet, les sauveteurs sont confrontés à des situations extrêmement variées et leur principale qualité est de pouvoir s’adapter pour répondre efficacement à toute situation de sauvetage. Pour cet exercice, l’équipe d’intervention a d’abord simulé le sauvetage de deux pêcheurs surpris par la montée des eaux lors d’une partie de pêche, et ensuite celui d’un nageur pris au milieu de l’eau. Dans le premier cas, les sauveteurs de la Swift Water Rescue Team, unité opérationnelle depuis octobre 2017, ont fait montre de la technique de tyrolienne utilisée généralement lors des sauvetages en eaux. Pour le second exercice de simulation, l’équipe d’intervention a utilisé les techniques de mise en confiance d’abord de la personne en détresse et ensuite celle du remorquage (ou tractage) de la victime.

56 pompiers font partie de la Swift Water Rescue Team. 14 d’entre eux ont déjà atteint le Niveau II de leur formation effectuée par Lilan Eymeric maître-nageur français, ancien pompier, établi à Maurice. 50 autres pompiers sont en attente de se jeter à l’eau. L’objectif de la MFRS, à travers cette équipe de sauveteurs, est de pouvoir être disponible pour des interventions dans les 10 stations de pompiers à travers l’île.

Dans le sillage de cet exercice de simulation, le MFRS a également pris connaissance d’autres techniques de secours lors d’inondations. Des consultants britanniques ont fait le déplacement à Maurice pour faire la démonstration de deux types de barrières lors des épisodes d’accumulations d’eau afin de freiner les risques d’inondations dans les régions à risques. Pour la vice-Première ministre, Fazila Daureeawoo il est important que tous les moyens soient mis à disposition afin d’assurer un maximum de sécurité des Mauriciens. Ce n’est pas une question d’argent dit-elle, affirmant que le gouvernement investira dans des équipements nécessaires pour encore plus d’efficacité.