Depuis maintenant plusieurs mois, des voleurs sévissent régulièrement dans la région de Rivière-Noire malgré un déploiement spécial des forces de l’ordre dans la région pour des patrouilles. Le plus inquiétant, pour les habitants, est la fréquence à laquelle surviennent ces vols, qui sont bien souvent accompagnés d’agression. Une habitante de Plantation Marguery, qui s’est adressée au Mauricien sous le couvert de l’anonymat hier, raconte que des connaissances à elle avaient récemment été agressées par des voleurs armés. « Mes amis sont des habitants de Tamarin. Ils avaient été agressés à coups de machette par des voleurs, juste avant d’être dépouillés ». Et il ne s’agit pas là de l’unique vol recensé ces quelques dernières semaines, explique-t-elle. D’après ses indications, le domicile de deux de ses voisins a aussi été cambriolé cette semaine, ce qui l’inquiète encore plus. « Nous savons que la police entreprend des patrouilles. Tous les soirs, nous entendons les sirènes de leurs véhicules, mais la situation ne s’est pas améliorée. Il leur faudra trouver une solution rapidement car la situation est alarmante », déplore-t-elle. Depuis, il lui est impossible de dormir tranquille.
Un autre habitant des alentours, qui n’a également pas souhaité que son identité soit divulguée, raconte que sa maison a, pour sa part, été cambriolée le 20 février dernier, soit le jour où il a pris l’avion pour aller en Australie. « Je pense que le vol a été commis durant la soirée, le jour même où j’ai quitté Maurice. Les cambrioleurs ont défoncé un volet en bois et une sliding door pour entrer. Ils ont pris une caméra, un ordinateur portable, un peu d’argent, et principalement des bijoux », explique-t-il. Il devait alors consigner une déposition au poste de police du village à son retour dans l’île mais pour l’heure, aucune arrestation n’a été effectuée. L’enquête suit son cours. La maison son voisin avait également été cambriolée, deux jours avant la sienne.