Le leader de l’opposition, Paul Bérenger, a dit souhaiter que le Road Traffic (Amendment) Bill ne soit pas adopté lors de la séance parlementaire de vendredi. Ce texte de loi, qui figure à l’ordre du jour des travaux parlementaires de vendredi, préconise l’abolition du système de permis à points pour le remplacer par un nouveau mécanisme concernant des “specified serious driving offenses”. Il prévoit notamment un système de contraventions gradué pour ceux trouvés coupables d’excès de vitesse. Il prévoit aussi la disqualification des automobilistes ayant été reconnus coupables de cinq “specified serious driving offenses” et la suspension du permis de conduire pour ceux ayant été disqualifiés une deuxième fois.
Paul Bérenger a demandé au ministre du Transport, Nando Bodha, de « ne pas faire comme son prédécesseur », Anil Baichoo, en adoptant un texte de loi dans la précipitation. Il a estimé que le projet de loi est « de nature technique » et demande un peu de temps pour être étudié. Il propose au ministre de présenter le texte de loi demain, de prononcer son discours en deuxième lecture et de donner les explications « en langage parlementaire » de manière à ce que la loi soit « comprise de tout le monde ». Il demande ensuite que la loi soit ensuite diffusée avant d’être adoptée la semaine prochaine.
Par ailleurs, le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, présentera mardi prochain une motion portant sur la couverture télévisée, et en direct, des travaux parlementaires. Cette question a déjà fait l’objet d’un rapport du comité parlementaire présidé par Nando Bodha. Il est prévu qu’un comité soit institué pour se pencher sur la mise en oeuvre des recommandations de ce rapport.