RODRIGUES : Étudier pour rentrer en terre natale

Ils sont plus de 200 étudiants rodriguais résidant à Maurice dans le cadre de leurs études tertiaires. Afin de les rassembler et de leur donner la parole, une rencontre a eu lieu à Vacoas, le lundi 28 septembre, en présence de Chef Commissaire de Rodrigues, Serge Clair. Les jeunes étudiants ont mis en avant leur ambition de retourner à Rodrigues avec un diplôme, mais également avec de l’expérience dans leurs filières respectives.
D’autre part, il y a également eu la mise en chantier d’un logement à Vacoas destiné aux étudiants rodriguais.
Ils sont à Maurice avec un objectif : renforcer leurs capacités et acquérir des connaissances pour repartir à Rodrigues avec un nouvel état d’esprit. C’est ce qu’a fait ressortir la trentaine d’étudiants rodriguais présents lors d’une rencontre avec la Commission Rodriguaise, le lundi 28 septembre.
Étudiants en Human Resources Management, en Technical Engineering ou encore en Food and Nutrition, ils soutiennent que leur choix de filière doit être réfléchi. “Nous choisissons nos filières dépendant de la demande d’emploi à Rodrigues. Nous voulons révolutionner notre île, y apporter de nouvelles idées et une nouvelle vision. Les Rodriguais ont besoin de nous. Il est hors de question que nous restions à Maurice”, soutient Brian, 22 ans.

Moderniser notre île.
Tous les étudiants caressent à peu près la même ambition. Ils ne souhaitent pas retourner à Rodrigues à la recherche d’un emploi, mais plutôt avec la motivation de créer de l’emploi dans divers secteurs.
Sabine, 21 ans, étudiante en dernière année de Food and Nutrition, affirme que d’ici 2016, elle sera la deuxième nutritionniste de Rodrigues, qui n’en compte qu’une à l’heure actuelle. “Être nutritionniste n’est pas mon rêve. Mais c’est un métier dont mon île a besoin. Nous avons uniquement une nutritionniste, ce qui est loin d’être suffisant. Je ne compte pas faire de la concurrence à l’autre personne, mais je serai là pour lui apporter mon aide”, soutient la jeune femme.
La Commission Rodriguaise encourage les étudiants à se tourner vers les matières telles que l’agriculture et l’océanographie, mais ils ont d’autres objectifs. “Il n’y a rien de mal à travailler la terre. La majorité d’entre nous venons de familles de pêcheurs et de fermiers. Nous ne voyons aucun inconvénient à aider nos parents pendant notre temps libre. Mais nous entreprenons des études pour faire beaucoup plus que ça. Nous apprenons pour moderniser notre île”, confie un jeune étudiant en informatique.

Acquérir de l’expérience.
Dans le passé, bon nombre d’étudiants rodriguais souhaitaient rester à Maurice avec la perspective de se trouver un emploi. Aujourd’hui, la vision est tout autre. Désormais, les étudiants envisagent de retourner à Rodrigues, deux ou trois ans après avoir obtenu leur diplôme. “Kan nou fini letid, li pa ti pou dan nou lavantaz retourn deswit”, affirme Sylvanie. Pour l’étudiante en Ressources Humaines, le mieux est de travailler pendant quelques années à Maurice, afin d’acquérir de l’expérience. “Je suis actuellement un stage dans un prestigieux hôtel afin de valider mes études. Je trouve que l’expérience acquise en travaillant à Maurice ne peut qu’être bénéfique pour nous. Cela nous aidera à devenir des professionnels. Nous ne pouvons pas retourner à Rodrigues en tant que novices. Cela ne nous permettra pas d’avancer”, poursuit notre interlocutrice.

Student House.
Venir étudier à Maurice est une des meilleures options pour devenir indépendant. “Des que nous posons les pieds à Maurice, c’est une nouvelle aventure. Durant mes trois ans d’études, j’ai appris à devenir indépendant et à faire face à divers problèmes. Cela nous rend plus forts”, explique Brian, étudiant en Technical Engineering.
La plupart des étudiants doivent faire face aux même soucis, qui sont liés aux finances, au logement et à l’adaptation. Afin d’éviter que les prochains étudiants rodriguais souffrent de ces problèmes, des structures d’écoute seront mises en place par les étudiants seniors, avec le soutien de la Commission Rodriguaise, afin d’encadrer les freshers.
Par ailleurs, en présence du Chef Commissaire Serge Clair et de la ministre Leela Devi Dookun, s’est tenue la pose de la première pierre, symbolisant la mise en chantier d’un logement destiné aux étudiants rodriguais, à la rue Dr Chiranjiv Bhardwaj, Vacoas. Les travaux débuteront dans les semaines à venir et prendront fin dans douze mois. La Student House pourra accommoder un peu plus d’une vingtaine d’étudiants et les chambres seront allouées selon des critères spécifiques.