Alors que les Jeux des îles s’approchent à grands pas, cette affaire risque de faire grand bruit. Jean Pierre Bade, 59 ans, le sélectionneur de l’équipe réunionnaise de football, a été arrêté ce lundi avec des comprimés de psychotropes. Le délit s’est déroulé à l’aéroport de Plaine Corail.

L’ancien footballeur professionnel a débarqué dans l’île aux alentours de 13h30 et s’apprêtait à quitter le périmètre du hall d’arrivée quand l’équipe du sergent Perrine de l’Anti Drug and Smuggling Unit (Adsu) de Rodrigues lui a demandé son passeport pour une vérification. Jean Pierre Bade, qui réside à L’Étang Salé, a indiqué qu’il était en séjour à Rodrigues pour se relaxer en attendant les Jeux des îles. À la suite d’une fouille corporelle, 21 comprimés de « Lorazempam Mylam », classé comme psychotropes, ont été saisis.

Interrogé sur cette découverte, Jean Pierre Bade a indiqué qu’il les utilisait comme médicaments. Cependant, il n’avait aucune prescription médicale à cet effet. Le sélectionneur de l’équipe réunionnaise a déclaré qu’il ne savait pas que ces pilules étaient interdites sur le territoire mauricien. Après son interrogatoire, il a été placé en détention au poste de police de La Ferme. Il était attendu au tribunal de Port-Mathurin ce mardi où une accusation provisoire de possession de psychotropes aurait été retenue contre lui.

Par ailleurs, un joueur de l’Association Sportive Port-Louis 2000 a été arrêté pour agression sur un policier près du Marché central hier. Un constable de police effectuait un contrôle routier devant l’entrée du marché quand le footballeur âgé de 28 ans est intervenu, accusant le policier d’excès de zèle. Il a même lancé des jurons en public. L’officier lui a demandé de se mêler de ses affaires et le ton est monté. Le joueur a alors donné un coup de coude au visage du constable. Ce dernier a été aidé d’un collègue qui a eu fort à faire pour maîtriser le suspect. Ce dernier a été arrêté et placé en détention policière au poste de police de Line Barracks.

Il était attendu au tribunal de Port-Louis ce mardi où une accusation provisoire de « assaulting police » aurait été retenue contre lui. Les deux policiers se sont rendus à l’hôpital Jeetoo pour se faire soigner après cet incident. L’enquête se déroule sous la supervision du surintendant Gunga.