Inauguration du centre communautaire de Petit-Gabriel par le Chef Commissaire par intérim, le Commissaire Simon Pierre Roussety et les villageois

Le village de Petit-Gabriel dispose depuis la fin de l’année des facilités d’un nouveau centre communautaire. Au coût de Rs 16,7 millions, en provenance de la Commission du développement communautaire, cette nouvelle infrastructure comprend la construction d’un centre polyvalent, d’un podium en plein air et de murs de soutènement. Lors de la cérémonie d’inauguration de ce centre, Nicolson Lisette, en tant que chef commissaire suppléant, a déclaré qu’un centre communautaire « symbolise la solidarité, la planification et la plaque tournante d’un village ». Il a invité les villageois à se réorganiser autour du centre communautaire.

Le commissaire du Développement communautaire, Simon Pierre Roussety, a, lui, annoncé qu’un Learning Corner y sera aménagé avec la mise en place d’ordinateurs connectés au réseau Wi-Fi. Le président de la communauté villageoise de Petit-Gabriel, Benjamin Lisette, n’a pas manqué de remercier le gouvernement régional pour avoir « offert un cadeau de Noël » aux villageois. « Un centre communautaire, c’est le coeur au rythme duquel le village bouge. Enfants, jeunes et adultes se regroupent pour organiser des activités. Nous remercions le gouvernement régional, qui nous a donné notre cadeau de Noël. C’est à nous d’apporter notre contribution pour développer davantage notre centre », dit-il. Pour sa part, Vina Lisette, la doyenne du village, a tenu à mobiliser les jeunes pour qu’ils prennent la relève au sein du comité et pour le développement du village. Les villageois ont exprimé leur appréciation à travers des prestations culturelles et artistiques. Rodrigues compte environ 90 centre communautaires.

D’autres centres seront construits, notamment à Fond-La-Digue, Baie-Malgache, Anse-Fémie et Citron. Le gouvernement régional prône la politique de démocratie participative en travaillant en consultation avec le Rodrigues Council of Social Services avant l’initiation des projets. « Le comité de village demeure un maillon important dans le développement de Rodrigues. Et le centre communautaire symbolise la solidarité, la planification et la plaque tournante du village. Je demande aux villageois de se réorganiser et de réinventer la vie autour du centre communautaire », a déclaré Nicolson Lisette. « Le centre communautaire favorise la participation des villageois et le développement de la capacité des Rodriguais. Il permet ainsi la formation des villageois dans tous les domaines. Je demande donc aux villageois de profiter au maximum des facilités offertes par ce nouveau centre communautaire. Vous aurez aussi bientôt un “learning corner”. Des ordinateurs seront installés dans le centre, avec connexion à l’Internet, pour permettre aux jeunes d’apprendre ou de faire des recherches », souligne Simon Pierre Roussety. Et de réitérer l’engagement du gouvernement régional de construire un centre pour les Ong à Mon-Plaisir. Les travaux devront démarrer avant juin prochain.