Le groupe Rogers a enregistré pour l’exercice financier se terminant au 30 juin 2017 des profits après impôt (excluant les items exceptionnels) de Rs 975 millions, soit une progression de 24% par rapport au montant réalisé en 2015-2016 (Rs 787 millions). C’est le secteur immobilier qui a affiché la plus forte croissance grâce à des revenus de location accrus provenant de Bagatelle et des gains de réévaluation et de réouverture du Phoenix Mall.
L’année financière 2016-2017 a été marquée par une augmentation de 6% du chiffre d’affaires du groupe à environ Rs 8,7 milliards. La part du secteur de la logistique a été conséquente, soit Rs 3,5 milliards, contre Rs 3,1 milliards en 2015-2016. Les revenus provenant du secteur immobilier se sont chiffrés à près de Rs 2 milliards par rapport à Rs 1,8 milliard pour la précédente année financière alors que le secteur “Hospitality” (hôtels/voyage) a vu ses revenus se stabiliser autour de Rs 2,6 milliards. Quant au secteur de la “Fintech” (services financiers et technologiques), son chiffre d’affaires s’est élevé à Rs 650 millions, contre Rs 609 millions en 2015-2016.
En termes de bénéfices nets, c’est le secteur “Property” qui dégage le plus gros montant, soit Rs 857 millions (Rs 509 millions l’année précédente). Cette performance a été tirée par les investissements consentis par le groupe, la location des emplacements à Bagatelle rapportant plus. La réouverture du Phoenix Mall a aussi contribué à l’amélioration de la performance du secteur immobilier. Cependant, la direction de Rogers observe que « the property development activities continued to be impacted by lower villa sales and delays in construction milestones ».
En ce qui concerne le secteur de la logistique, dont les profits nets ont atteint Rs 114 millions (+14%), on explique que ce résultat est attribuable en grande partie à l’amélioration des opérations dans le domaine du transport, à la consolidation sur une année entière des activités des entreprises opérant au Kenya et acquises l’année précédente ainsi qu’à des volumes de fret plus importants. Dans le secteur hôtelier, on a noté une meilleure performance du groupe VLH alors que la contribution du groupe New Mauritius Hotels a été affectée par un ajustement significatif de ses résultats de fin d’année.
Par ailleurs, pour qui est des services financiers et technologiques, les profits après taxe ont diminué, passant de Rs 158 millions à Rs 139 millions. Le résultat du secteur des services financiers a été impacté par des coûts associés à l’offre de nouveaux produits. Le partenariat entre Rogers et Axa Assistance n’a pas encore produit de résultats probants pour la division des services technologiques.
La direction du groupe Rogers annonce de meilleures perspectives pour l’exercice financier 2017-2018 mais ajoute que la performance du secteur des services financiers risque d’être affectée par des coûts associés au projet d’expansion des activités dans ce secteur alors que, du côté du secteur hôtelier, il faudra faire avec des dépenses de rénovation majeure.