Intervenant hier à Rose-Hill lors d’un meeting pour marquer la fête du Travail, Paul Bérenger a énuméré ses « trois promesses pour un renouveau du pays : honnêteté exemplaire, démocratie et compétence ». Il a exhorté les jeunes, les autres politiciens et les professionnels à se joindre au parti pour aider à réaliser ces trois promesses. « Le MMM se présentera seul aux prochaines élections générales », a-t-il soutenu.
« Apre 10 zan, Navin Ramgoolam ek 2 zan e demi de trahizon l’Alliance Lepep, zordi pei inn plat dan lopinion piblik. Pei a la deriv. Zot inn fer le kontrer de seki zot inn promet. Zot inn fer pir ki Navin Ramgoolam. Ena enn santima de degou ! Ler du renouvo inn vini. Nou fer trwa promes : lonetete ek proprete, la demokrasi ek la konpetans », a lancé Paul Bérenger hier lors du meeting présidé par Rajesh Bhagwan à l’occasion de la fête du Travail. « Nou pou bann lexanp donetete. Nou pour promouvwar enn vre demokrasi, nou pou fini ek transfiz ek enn lalwa, pou ena television prive, ek nou pou refer l’administrasion rezional, entre autres », a-t-il ajouté.
Parlant de compétence, Paul Bérenger a avancé que seul le MMM peut s’entourer de personnes compétentes qui ont fait leurs preuves. « Zot konn mo kapasite travay ek ena otour de mwa bann dimounn ki kontan travay », a-t-il affirmé. Le leader du MMM a soutenu que « seul le MMM a la volonté et les compétences de relever les défis de la drogue, de la fourniture d’eau 24/7, de faire reculer la pauvreté et de relancer l’économie ». Il poursuit : « Pravind Jugnauth inn trahir sa bann dimounn pov ki ti ena lespwar dan li. » Et de rappeler qu’il avait lui-même félicité le leader du MSM en tant que ministre des Finances quand il avait annoncé dans le dernier Budget des mesures pour combattre la pauvreté. « Kan nou konn zot inkonpetans ou krwar zot pou kapav realiz proze metro express ? Se nou lekip ki pou fer seki pou bizin fer », a-t-il affirmé. Il a également déploré l’incapacité du gouvernement à défendre les dossiers des Chagos et de Tromelin. « Nou lindepandans pa konplet san Chagos ek Tromelin ».
« Le deal papa-piti finn enn rekil pou pei. Si Pravind Jugnauth ena ankor inpe kouraz ek dignite, li bizin swiv lexanp Theresa May dan l’Angleter ek donn eleksion zeneral dan enn dele rezonab », a poursuivi le leader du MMM, avant d’ajouter : « Avoir des élections générales, c’est normal dans toute démocratie. Mais ici pour le MSM, c’est un traumatisme, un cauchemar, car ils ont peur d’avoir à rendre des comptes ! Parski zot finn kokin. » Le MMM, promet-il, « se présentera seul aux prochaines élections générales ».
Paul Bérenger a enfin exhorté les jeunes, les autres politiciens ainsi que les professionnels à se joindre au MMM pour aider à réaliser ces trois promesses précitées. « Nou pa zis koze… Ni prizon, ni lagrev lafin. Narien pa fer mwa per. Zame nou pou sanz nou prinsip, ni nou bann valer », dit-il.
Auparavant, le Deputy Leader des Mauves, Reza Uteem, a dénoncé l’incapacité du gouvernement à réaliser sa promesse de deuxième miracle économique. « Ou trouv devlopman ou ? Ou zenes pe asiz lakaz pena travay… Si finn ena 2e mirak ekonomik, se pou bann trafikan ladrog », a-t-il ironisé.
Pradeep Jeeha, lui, a longuement parlé de l’effondrement de la BAI. « Par vandeta politik, zot inn kraz BAI. Zot inn kre lamizer pou 135 000 dimounn », a-t-il, entre autres, déclaré.
Arianne Navarre-Marie a de son côté plaidé pour la méritocratie et a exhorté les femmes à faire de la politique. « Nou bizin bann madam dan bann instans de desizion pou ki ena bann politik en faver bann madam. Me nou pa le bann madam ki fer nou onte », a-t-elle précisé, en citant le nom de certaines politiciennes et proches du pouvoir qui ont récemment défrayé la chronique.
Deven Nagalingum a lui fait l’historique des grandes dates du MMM. « Montre mwa enn sel politisien ki finn fer enn parkour kouma Paul Bérenger », a-t-il demandé.
Le secrétaire général du MMM, Ajay Gunness, a pour sa part expliqué que les élections de décembre 2016 ont été « une grande escroquerie ». « Eski ou ti pou vot zot si zot ti dir ki Pravind pou vinn Premie minis ? » a-t-il lancé. D’autre part, Aadil Ameer Meea a expliqué comment l’Alliance Lepep « a trahi », un à un, ses 12 commandements présentés lors de la campagne électorale pour les élections générales de décembre 2016.
Veda Baloomoody a critiqué le gouvernement pour n’avoir pas tenu sa promesse d’amender l’Employment Rights Act et l’Employment Relations Act. « Zot inn fer pir : zot inn servi sa 2 lalwa-la pou kraz travayer ek protez zot fami », a-t-il déploré. Premier orateur, Franco Quirin a vivement critiqué la politique du ministre de la Jeunesse et des Sports, Stephan Toussaint. « Li pa konn narien, alor ki ladrog pe fer ravaz », a-t-il déploré.