L’entraînement Gilbert Rousset continue d’imposer un rythme d’enfer à ce début de saison. Samedi dernier, il s’est adjugé sa deuxième course principale en quatre journées avec Cherish The Charm, que Brandon Lerena avait délaissé au profit de King’s Knight. Une aubaine pour Nishal Teeha, qui ne s’est pas fait prier pour mener le fils de Badger’s Drift à la victoire au terme d’une belle chevauchée. Mais le titulaire en poste n’est pas pour autant rentré bredouille car il s’est offert sa 7e victoire de la saison avec Mount Fuji pour permettre au champion en titre d’asseoir davantage sa domination.
Les conditions de course sont souvent très importantes et ceux qui en doutaient, en ont eu la preuve samedi dernier. Si, sur le papier, on ne lui accordait pas une première chance, surtout que la distance paraissait un peu courte pour ses aptitudes, Cherish The Charm a fait mentir tous les papiers d’avant-course en tirant avantage d’une piste molle et du faux départ de son compagnon d’entraînement King’s Knight pour réaliser le pillar to post, à la grande joie de ceux qui avaient fermement cru en ses chances.
Pour revenir à l’incident de départ, il fut établi, après enquête des commissaires, que King’s Knight força la portière de sa stalle, s’offrant par la même occasion un avantage sur les autres concurrents. En vertu de la règle 144 (1) des Rules of Racing, il fut déclaré non-partant et une ponction de 12 sous par roupie fut appliquée sur les gains de ceux qui ont placé leurs mises chez les bookies. Conscient qu’il s’agissait d’un faux départ, Brandon Lerena reprit son cheval, qu’il plaça à l’arrière-garde non sans avoir regardé le Starter d’un air désabusé.
Cet “incident” laissa le champ libre à Cherish The Charm qui, sollicité par Nishal Teeha, s’installa dans la position tête et corde peu après le passage du but pour la première fois. Auteur d’une bonne mise en action, le favori Malak El Moolook évoluait en dehors de Greys Inn Control qui était idéalement placé à la corde en deuxième position alors que le reste du peloton, composé de Fortissimo, Rap Attack, Olympic Bolt et King’s Knight, fut emmené par Top Jet. Avec le terrain gras, Cherish The Charm se sentait pousser des ailes, lui qui, selon son entraîneur, a des boulets sensibles. Au coeur du peloton, on en avait sans doute conscience mais que pouvait-on faire par une piste à 3,0 unités ? L’élève de Gilbert Rousset passa franchement à l’offensive au poteau des 400m, ce qui mit ses adversaires dans le rouge.
Avec une confortable avance de trois longueurs au sortir du virage, la victoire ne pouvait que tendre les bras au meneur au bout de la ligne droite. Nishal Teeha sortit la cravache juste pour s’assurer que le fils de Badger’s Drift maintienne la tête au travail jusqu’au bout. Rap Attack, qui possède de la tenue, termina le plus fort pour s’octroyer le premier accessit devant Malak El Moolook, qui n’a peut-être pas aimé l’état de la piste pour une première compétition au Champ de Mars. Mais il a démontré qu’il n’est pas dénué de qualités et qu’il sera un des fers de lance de son établissement cette saison. Cherish The Charm boucla les 1400m dans le temps moyen de 1.28.11, un temps largement dû à l’état de la piste et une lice placée à 4,50m.
Victoire surprise aussi de Victory Team qui, à 34/1, est venu à bout du favori Answeringenesis dans la cinquième épreuve pour offrir à Amardeep Sewdyal sa grande première en tant qu’entraîneur. La surprise, elle est par ailleurs venue du côté de Rameshwar Gujadhur avec Seven Fountains (19/1) alors que ce fut le ouf ! de soulagement dans le camp de Perdrau avec Golden Ball, qui a aussi permis à Kersley Ramsamy de savourer sa première victoire au Champ de Mars.