photo illustration.

La vigilance est toujours de mise. L’épidémie de rougeole continue à susciter de vives inquiétudes. Selon les derniers chiffres enregistrés par le ministère de la Santé et de la Qualité de la vie, 398 cas ont été confirmés par les laboratoires. 44% de ces cas concernent des enfants âgés de moins de 10 ans et 56% concernent des jeunes adultes, âgés entre 10 et 45 ans.

« Au début, la rougeole touchait principalement les enfants. Mais la tendance a changé de nos jours. Ce sont principalement des jeunes adultes qui souffrent de la rougeole. Les données démontrent que 56% des personnes atteintes de cette maladie
sont des jeunes adultes. Nous avons noté une baisse chez les enfants », explique Dr Fazil Khodabocus, “Senior Community Physician”.

Selon ce dernier, la rougeole est présente majoritairement dans la capitale. Toutefois, quelques cas ont été confirmés à Candos ainsi que dans le Sud du pays. Le ministère avise le public de se faire vacciner contre la rougeole, surtout les personnes qui n’ont jamais reçu de vaccins ROR (rougeole-oreillons-rubéole).

En principe, ces vaccins sont disponibles dans tous les centres de santé à travers le pays, sauf ce samedi 7 juillet 2018. « Ce samedi, le ministère de la Santé procède à une campagne de vaccination contre la méningite, à l’attention des futurs pèlerins
musulmans. Par conséquent, plusieurs centres seront consacrés à cette campagne. Le vaccin ROR sera disponible dans quelques centres de santé seulement, à savoir Saint-Croix, Bambous, Goodlands, Triolet, Belvedere, Souillac Hospital, Castel et Stanley. À partir de la semaine prochaine, soit le samedi 14 juillet, la situation retournera à la normale », a-t-il dit.