Avec l’écroulement de l’empire de Dawood Ajum Rawat il y a trois ans déjà, le gouverne- ment a injecté Rs 3,2 milliards dans la MauBank. C’est ce qu’a révélé le Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth, qui a ajouté que « it is not envisaged, at this stage, to inject additional money from Consolidated Fund into MauBank Ltd ».

Répondant, mardi, à une interpellation du député mauve Ameer Meea sur la MauBank Ltd, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a indiqué que la banque est « tout à fait conforme », voire au-delà du Capital Adequacy Ratio, soit 13,29%, « ce qui est au-dessus des 10% de minimum requis par la BoM ». Par ailleurs, à une autre question du député Kavi Ramano, à savoir si « les responsables qui sont en train de négocier ne risquent pas d’être partie prenante de la nouvelle compagnie », Pravind Jugnauth a répondu que « le gouvernement ayant injecté de l’argent, il est un actionnaire et il aura son mot à dire ».

Le député du MMM Ameer Meea avait voulu savoir si la MauBank a soumis ses derniers “audited financial statements” et si la banque répondait aux exigences du Capital Ade- quacy Ratio au 30 juin 2017, de même que la somme injectée du Consolidated Fund à la Mau- Bank, la MauBank Holdings Ltd, l’ex-National Commercial Bank Ltd et l’ex-MPCB. Le chef du gouvernement a indiqué que d’après les “audited financial statements” au 30 juin 2017, le Capital Adequacy Ratio de la banque était de 13,29%, soit audessus des 10% de minimum requis par la Banque de Maurice.

Par ailleurs, selon Pravind Jugnauth, la MauBank Ltd a soumis ses “audited financial statements” pour l’année se terminant au 30 juin 2017 à la BoM le 29 septembre 2017, soit dans le délai prescrit. A ce jour, selon le Premier ministre, le gouvernement a injecté une somme émanant du Consolidated Fund, soit Rs 700 M à l’ex- NCB; Rs 890 M à l’ex-MPCB et Rs 1,6 milliard à la MauBank Holdings Ltd/MauBank Ltd. Il ajoute qu’il n’est pas envisagé à ce stade d’injecter de somme additionnelle du Consolidated Fund à la MauBank Ltd.

Le leader de l’opposition a, pour sa part, voulu voir le Premier ministre s’engager pour dire que, dans le cas d’une éventuelle vente de la MauBank, l’argent des contribuables ne sera pas perdu. « Certainement. S’il y a une décision, nous nous assurerons que l’argent des contribuables ne sera pas perdu. Mais je ne peux prendre aucun engagement sur ce qui se passera dans le futur », a-t-il répondu.