Photo illustration

L’ADSU, avec la collaboration des éléments de la Customs Anti-Narcotics Section de la Mauritius Revenue Authority (MRA), a réussi un joli coup de filet dimanche à l’aéroport de Plaisance, avec l’arrestation d’une Malgache qui avait en sa possession environ Rs 4 M d’héroïne.

Kanto Justine Ravolamizana a débarqué à Maurice dimanche soir à bord du vol MK 289 en provenance de Tananarive. Alors qu’elle récupérait ses bagages dans le hall d’arrivée, les douaniers ont remar- qué qu’elle avait un comportement louche. Ces derniers l’ont conduite dans un bureau pour vérifier son passeport et ont noté qu’elle réside à Ambatoro, Tananarive.

La CANS, qui a passé ses effets personnels au scanneur, a remarqué que son sac à main était anormalement lourd. Lors d’une fouille, les officiers sont tombés sur un sachet en plastique à l’intérieur de son cellulaire contenant une substance soupçonnée d’être de la drogue. L’ADSU, basée à l’aéroport, a été alertée sur cette étrange découverte. Les enquêteurs soupçonnent qu’il s’agit d’héroïne estimée à Rs 4 M. Interrogé à ce sujet, Kanto Justine Ravolamizana a avancé qu’elle devait remettre le colis à son contact local. Elle a accepté de collaborer avec la police pour un exercice de livraison contrôlée.

Sous les instructions du surintendant Sharir Azima, l’ADSU a remplacé le paquet original par un faux et la mule a été conduite dans un établissement hôtelier à Baie-du-Tombeau. La Malgache a pris contact avec un individu, qui avait fixé un rendez-vous dans l’établissement. Mais, celui-ci ne s’est pas pointé. Finalement, l’exercice a été annulé mardi après-midi. Kanto Justine Ravolamizana a été conduite aux Casernes centrales, où elle a identifié la drogue devant les enquêteurs. Un échantillon a été envoyé pour analyse au Forensic Science La- boratory (FSL).

La suspecte a été placée en détention et devait comparaître aujourd’hui au tribunal de Mahébourg sous une accusation provisoire d’importation de drogue. Son interroga- toire devrait débuter dans les prochains jours. L’enquête se poursuit sous la supervision du DCP Choolun Bhojoo.