Rye Joorawon interrogé par la police

La police a su choisir son timing pour interroger Rye Joorawon sur un cas qui remonte à plus de deux mois : l’affaire méthadone, qui avait coûté une lourde suspension au cavalier mauricien. Il semblerait que le jour de cet interrogatoire ait été bien choisi. Certains diraient même que c’était prémédité, surtout après que des tentatives pour essayer de contraindre le Mauricien à faire banquette dans la grande course de dimanche ont échoué.


Pas de montes pour Bardottier
Jeanot Bardottier ne sera pas en selle dans les épreuves ouvertes à l’occasion de cette 23e journée. Le Mauricien, qui avait vu sa licence ne pas être renouvelée par le Licencing Committee mardi dernier, avait fait appel de cette décision. Or, il nous revient qu’il ne pouvait loger une réclamation contre sa mise à l’écart. Ainsi, on remarquera aussi que pour cette journée, aucun entraîneur ne lui a offert une monte dans les courses 2 à 9. On a aussi appris que Jeanot Bardottier compte tenter une carrière en Australie. Pour ce, il devra auparavant avoir le feu vert du Mauritius Turf Club.


Nouvelles caméras et enquête en direct
C’est fait. Les nouvelles caméras promises au début de la saison entreront en fonction ce dimanche, à l’occasion de la journée du Maiden. Des caméras flambant neuves qui donneront droit à des images plus nettes. Le board des Racing Stewards et le public turfiste en tireront profit. Ces caméras permettront également au public turfiste qui a fait le déplacement au Champ de Mars de suivre les enquêtes en direct. Par ailleurs, un second écran géant sera mis à disposition pour la journée du Maiden seulement.