La présence de Vijaya Sumputh au lancement du Patrol Craft Tango Alfa 01, au Suffren Hôtel, n’est pas passé inaperçue. Et pour cause, l’ex-directrice du Cardiac Centre, dont le salaire à Rs 323 200, avait « choqué » l’actuel Premier ministre, faisant l’objet en prime d’une enquête de l’ICAC avec Fact-Finding Committee, est apparue très joviale et loquace, faisant des brins de causette ici et là.

Ses moindres faits et gestes passés au crible, l’on aura remarqué qu’elle a soigneusement évité d’aller parler avec son ex-partenaire d’affaire et actuel ministre du Tourisme, Anil Gayan, durant toute la cérémonie.

Mais la question qui taraude l’esprit reste le pourquoi d’une telle présence alors qu’a priori, se faire « tout petit » aurait été pour elle la meilleure position à adopter dans la conjoncture. Serait-ce le prélude d’un retour « par la petite porte » à la Tourism Authority de celle qui fut la directrice de l’organisme régulateur du tourisme mauricien entre 2004 et 2005?