La magistrate Renuka Dabee, siégeant en Cour intermédiaire, a reconnu Rudolf Dereck Jean-Jacques, alias Gro Derek, coupable de possession d’héroïne à des fins de distribution. Lindsay Patrick Bundhoo, le coaccusé, a quant à lui été reconnu coupable de fausses déclarations pour disculper Gro Derek. Pour la magistrate, les éléments de connaissance de cause et de possession de drogue pour trafic ont été établis.
Gro Derek était poursuivi en Cour intermédiaire pour possession de 1,46 g d’héroïne à des fins de distribution. Lors d’une fouille à son domicile à Cité Richelieu, la drogue avait été découverte dissimulée sous un sofa. Lindsay Patrick Bundhoo avait déclaré que la drogue lui appartenait pour disculper Gro Derek. Dans l’énoncé de son jugement, la magistrate Renuka Dabee a statué que Gro Derek savait qu’il y avait de l’héroïne dissimulée sous son sofa, d’autant qu’il était assis dessus lors de la perquisition bien qu’il ait maintenu en cour qu’il n’était pas chez lui à ce moment-là.
La magistrate a déclaré que l’élément de trafic de drogue était prouvé puisque, lors de la perquisition, les membres de l’ADSU avaient trouvé une somme de Rs 99 025 dans une armoire et du ruban adhésif contenant des traces d’héroïne. La manière dont l’héroïne avait été enveloppée prouvait que la drogue allait être utilisée pour le trafic. Elle a donc prononcé un verdict de culpabilité sous les charges respectives pour les deux accusés. À noter que Lindsay Patrick Bundhoo était bien connu des forces de l’ordre puisque détenant un casier judiciaire bien chargé avec plusieurs délits mineurs à son actif, dont le premier en 1978. Me Yahia Nazroo, avocat des deux accusés, fera sa plaidoirie le vendredi 17 avril avant qu’ils ne soient fixés sur leur sort.