Nazoolbee Bolaki, 61 ans, la matriarche de cette famille de Plaine-Verte où une somme de Rs 58 M a été saisie par l’équipe de l’ASP Hector Tuyau dimanche soir était attendue au quartier général de l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) ce jeudi pour un interrogatoire. Cette sexagénaire est considérée comme étant l’une des personnes pouvant éclaircir les enquêteurs sur la provenance du pactole car c’est elle qui gère les finances et le business familial.

Selon les informations recueillies par la police jusqu’ici, Nazoolbee Bolaki est à la tête de sept commerces dont des magasins sous la responsabilité de ses enfants, une usine fabriquant des vêtements, et une compagnie impliquée dans l’exportation des produits. « C’est Nazoolbee Bolaki qui décide de tout, même si elle n’est pas présente physiquement au quotidien dans ses magasins », avance une source au quartier général de l’ADSU.

D’ailleurs, c’est elle qui aurait remis les Rs 2 931 000 M en devises étrangers au couple Mohammad Sameer Noobeebaccus, 35 ans, et Bibi Anisah Bolaki, 31 ans, qui devaient prendre l’avion, dimanche, pour Shanghai en Chine. Dans leur version des faits, les trentenaires ont dit qu’ils devaient acheter des marchandises pour leurs commerces. Sauf qu’ils n’ont pas joué franc jeu en ne déclarant que Rs 520 000 à la douane à l’aéroport international SSR. D’où les suspicions de la police sur la raison de cette démarche. Même si Sameer Noobeebaccus a insisté sur le fait qu’il s’agit de « larzan propre sa », les hommes du DCP Choolun Bhojoo n’ont reçu jusqu’ici aucun document pouvant prouver la provenance des millions de roupies saisis. Cette étape risque de mettre à rude épreuve la bonne foi des protagonistes dans cette affaire d’autant plus que bien souvent, les clients de leurs magasins ne reçoivent pas de reçu pour leurs achats. Entre-temps, les enquêteurs comptent solliciter la collaboration de la Mauritius Revenue Authority (MRA) pour obtenir des informations sur les déclarations fi scales des Bolaki.

Par ailleurs, Sameerah (36 ans) et Dilshad Bolaki (38 ans) ont été interrogés hier en présence de leurs avocats, Me Shakeel Mohamed, “Leading Counsel”, assisté de Mes Nadeem Hyderkhan et Hicham Oozeer. Les deux fi lles de Nazoolbee Bolaki ont, elles aussi, déclaré que l’argent saisi provenait des recettes du business familial. Néanmoins, elles n’ont pas encore donné des détails sur la provenance d’une somme aussi importante et la raison pour laquelle elles ne l’ont pas placée en banque. Pour leur part, les enquêteurs estiment que cette famille est impliquée dans le blanchiment d’argent.

D’ailleurs, l’ASP Tuyau a fait état d’un travail de plusieurs mois pour prendre la main dans le sac les membres de cette famille alors que la commission d’enquête sur la drogue siégeait encore. La police travaille sur plusieurs éléments intrigants qui sont en cours de vérifi cation.