La Financial Intelligence Unit (FIU) veut cibler les gros parieurs au Champ de Mars. Dans ce contexte, elle demande aux bookmakers de procéder à un CDD (Client Due Diligence) auprès des parieurs misant Rs 10 000 et plus sur les chances d’un cheval.
Le travail des bookmakers consistera à prendre l’identité de la personne concernée tout en demandant à celle-ci de fournir la provenance de cet argent pour combattre le money laundering. Dans l’entourage des bookmakers, on avance que ce “travail” leur sera préjudiciable dans le sens que cela prendra beaucoup trop de temps et que leur business en sera bien affecté. Ils comptent rencontrer les autorités concernées à cet effet.
Du côté du Mauritius Turf Club, on est au courant de la démarche de la FIU. Le club de la rue Eugène Laurent avance pour sa part que la meilleure chose sera qu’un parieur puisse faire un dépôt auprès d’un bookmaker comme cela se fait au niveau du tote et cela éviterait toutes sortes de tracasseries. Il est aussi connu que le MTC a déjà fait part de son désir à la Gambling Regulatory Authority et n’a jusqu’ici obtenu aucune réponse positive. Il est aussi dans l’attente d’une réponse favorable en qui concerne le comingling et l’internet betting.